Rita de Santis

Rita
de Santis

Bourassa-Sauvé

Ministre responsable de l’Accès à l’information et de la Réforme des institutions démocratiques

Avocate de formation, Rita de Santis est assermentée au Barreau du Québec en 1981. Elle est mariée à Jean-Marcel de Magistris et mère de trois enfants.

Elle est, de 1981 à 2012, associée au sein du grand cabinet d’avocat Davies, Ward, Phillips et Vineberg de Montréal dans les domaines de pratique du développement immobilier, du financement des entreprises et des acquisitions à l’échelle nationale et internationale. Elle a été reconnue pour son travail professionnel par The Best Lawyers in Canada, le Canadian Legal Lexpert® Directory et Martindal-Hubbell.

Madame de Santis a été membre de plusieurs conseils d'administration: la Banque de développement du Canada, Investissement Québec, l'Université Concordia, le Centre hospitalier St-Mary. Elle a reçu plusieurs prix et reconnaissances. En 2009 par exemple, le seau des femmes exécutives l'inscrit au palmarès des 100 Canadiennes les plus influentes.

Élue députée de Bourassa-Sauvé lors de l’élection du 4 septembre 2012, madame de Santis est membre de l’Assemblée nationale du Québec au sein de l’opposition officielle pour le Parti libéral du Québec. Elle est la porte-parole de l’opposition officielle en matière de commission des droits de la personne et de protection de la jeunesse et d’accès à l’information. En tant que membre de commissions parlementaires, elle a fait adopter des amendements lors de l’étude de plusieurs projets de loi, comme le projet de loi 30, qui a modifié le Code civil en matière de recherche; le projet de loi 18, en ce qui a trait au secret fiscal; le projet de loi 29 portant sur Héma-Québec; le projet de loi 28, sur le nouveau Code de procédure civil. Elle a par ailleurs déposé des pétitions signées par des milliers de Québécois sur le financement des organismes communautaires autonomes; sur la prestation spéciale pour frais de séjour pour services en toxicomanie; et pour l’interdiction d’ajouts d’additifs dans les produits de tabac. Elle s’est aussi faite le porte-étendard des intérêts et des préoccupations des résidents de Montréal-Nord, dont la vaste majorité est composée de ses électeurs de Bourassa-Sauvé. Elle tient toujours à faire connaître les réalisations et les choses positives qui surviennent dans sa communauté de Montréal-Nord.  À cet effet, elle a fait une cinquantaine de déclarations en Chambre. Elle est réélue députée de Bourrassa-Sauvé le 7 avril 2014.

Rita de Santis croit fermement à l’importance d’une bonne gouvernance qui, selon elle, est un fondement précieux de la démocratie et le secret de la réussite pour atteindre ses objectifs.