Écrire ensemble l’histoire du Québec 

Depuis plus de 145 ans, les grands projets portant la signature des libéraux contribuent au développement culturel et économique du Québec. Notre parti a toujours su s’inspirer des générations précédentes afin de garantir un meilleur avenir pour les générations futures. Découvrez notre histoire en naviguant à travers les chefs qui ont façonné notre parti.

Les valeurs libérales

Téléchargez le livre des valeurs Libérales

  • Les libertés individuelles

    Ainsi que son nom l’indique, le Parti libéral privilégie les valeurs de liberté. Qu’il s’agisse d’un projet de loi ou de règlement ou d’un programme gouvernemental, le premier souci d’un esprit libéral est de s’assurer qu’il n’entraînera pas de restriction injustifiée aux libertés individuelles. Toute limitation des libertés, pour lui être acceptable, doit être justifiée par un bien supérieur, lequel doit être établi de manière concluante.
     
  • Identification au Québec

    L’identification avec le Québec passe d’abord par l’identification avec sa majorité francophone. Elle postule que l’on assume les aspirations de cette majorité, ainsi que son histoire, sa langue et sa culture, ses institutions, ses modes de vie et ses particularismes. Le Parti libéral a reconnu le caractère propre que sa majorité francophone imprime à la société québécoise en prenant l’engagement de veiller à toujours affirmer et défendre le caractère français du Québec, et surtout en étant lui-même un parti à forte prépondérance francophone, sans préjudice toutefois de l’égalité de droits de tous ses membres. 
     
  • Le développement économique

    Le Parti libéral s’est constamment engagé à promouvoir simultanément le développement économique et le développement social du Québec. Parce qu’il crée la richesse sur laquelle une société doit s’appuyer pour financer son développement social, le développement économique a été une préoccupation majeure pour tous les gouvernements libéraux à l’ère moderne.
     
  • La justice sociale

    Une société où l’accent serait mis exclusivement sur l’exaltation des valeurs individuelles deviendrait vite une société égoïste. Tôt ou tard, elle serait livrée à la domination de ses membres les plus forts, au détriment de ses membres plus faibles. Sans être nécessairement pauvres, de nombreuses personnes et ménages à faibles revenus seraient privés de l’accès à des biens tels l’instruction et les soins de santé, qu’ils ne peuvent se procurer par leur seule initiative. Une mise en commun des ressources est ainsi nécessaire pour que soient assurés une égalité raisonnable des chances pour tous et un minimum de justice à l’échelle de la société. 
     
  • Le respect de la société civile

    Par la société civile, on entend généralement l’ensemble des activités humaines qui ont pour théâtre habituel des lieux autres que le marché et la société politique. Chaque individu, chaque groupe a sa propre conception de la vie et ses valeurs propres. Au lieu de vouloir imposer à tout prix ses propres conceptions, l’État doit plutôt chercher des aménagements institutionnels qui, dans le respect de l’ordre public et des bonnes mœurs, tiennent compte de l’évolution continue des opinions et des modes de comportement.
     
  • La vie politique à l’enseigne de la démocratie

    Le Parti libéral a agi de façon à ce que tous les partis soient traités sur un même pied d’égalité, que les officiers d’élection soient imputables de leurs actes devant les tribunaux, que les dépenses d’élection soient limitées et contrôlées et que soient empêchées les substitutions frauduleuses d’électeurs aux jours de scrutin.
     
  • L’appartenance canadienne

    Tout en adhérant au fédéralisme canadien, le Parti libéral a continuellement affirmé depuis quarante ans qu’étant l’expression principale du fait français au Canada, le Québec ne peut pas être une simple province comme les autres au sein de la fédération. Par la voix de tous les chefs qui l’ont dirigé jusqu’à ce jour, il a soutenu qu’en plus d’être une province au sens juridique du terme, le Québec forme une société distincte à plusieurs égards, notamment par sa langue, sa culture, son système juridique, ses institutions, ses modes de vie. Le Parti libéral est néanmoins convaincu que le maintien du lien fédéral canadien est l’option constitutionnelle la plus apte à promouvoir les meilleurs intérêts du Québec et de ses partenaires.
     
  • L'équité intergénérationnelle

    L'équité intergénérationnelle défend le droit des générations futures à vivre dans une société aussi prospère et développée que celles qui ont contribué à la construire. Ce principe enjoint les décideurs à penser les politiques publiques dans une perspective à long terme et innovatrice, afin que la prochaine génération n'ait pas à subir les répercussions économiques, sociales et environnementales des décisions prises par leurs prédécesseurs. Un État responsable doit répondre aux besoins de la génération actuelle, sans compromettre la capacité des générations qui suivront à répondre aux leurs. Dans le débat public québécois, cette notion trouve notamment écho dans la gestion des finances publiques et du remboursement de la dette, dans le dossier des régimes de retraite ainsi que dans l'exploitation de nos ressources naturelles.
     

LE COMITÉ EXÉCUTIF DU PARTI 

Le Comité exécutif du Parti se réunit au moins une fois toutes les 12 semaines. Il peut se réunir à la demande du chef, du président ou de 7 de ses membres.

LE COMITÉ EXÉCUTIF DU PARTI SE COMPOSE :

  1. du chef du Parti ;
  2. du président du Parti ;
  3. de cinq (5) vice-présidents ;
  4. de deux (2) membres jeunes ;
  5. de deux (2) membres reconnus par la Commission des communautés culturelles ;
  6. de dix-neuf (19) présidents des conseils régionaux ;
  7. de trois (3) députés libéraux ;
  8. du représentant officiel du Parti ;
  9. du secrétaire du Parti ;
  10. des présidents des commissions permanentes ;
  11. du directeur (trice) général(e), sans droit de vote.

LES MEMBRES DU COMITÉ EXÉCUTIF DU PARTI :

M. Philippe Couillard
Chef

M. Gilbert Grimard
Président

Mme Rosemarie Pereira
Vice-présidente

Mme Caroline DesRosiers
Vice-présidente jeune

M. Marc Bustamante
Vice-président communautés culturelles

M. Fadi Amine
Secrétaire

M. Alain Paquin
Représentant officiel

M. Stéphane Strill
Conseiller jeune

M. Maximiliano Militello
Représentant communautés culturelles

M. Serge Bastien
Président du Conseil régional
Abitibi-Témiscamingue

M. Émilien Nadeau
Président du Conseil régional
Bas-Saint-Laurent–Côte-Nord

M. Denis Vallée
Président du Conseil régional
Centre du Québec

M. Yvan Godbout
Président du Conseil régional
Chaudière-Appalaches

M. Maximilien Roy
Président du Conseil régional
Estrie

Mme Nicole Appleby
Présidente du Conseil régional
Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

M. Robert Corriveau
Président du Conseil régional
Lanaudière

Mme France Pagé
Présidente du Conseil régional
Laurentides

M. Mathieu Brunet
Présidente du Conseil régional
Laval

Mme Françoise Hogue-Plante
Présidente du Conseil régional
Mauricie

M. Mathieu Bougie
Président du Conseil régional
Montérégie-Centre

M. Frédéric Sylvestre
Président du Conseil régional
Montérégie-Est

M. Rafaël Primeau-Ferraro
Président du Conseil régional
Montérégie-Ouest

Mme Doris Demers
Présidente du Conseil régional
Montréal-Centre

Poste vacant
Président(e) du Conseil régional
Montréal-Ouest

M. Sasa Palamarevic
Président du Conseil régional
Outaouais

M. Jean Beaupré
Président du Conseil régional
Québec

Mme Jessica Tremblay
Présidente du Conseil régional
Saguenay–Lac-Saint-Jean

Poste vacant
Président de la Commission animation et organisation

M. Jonathan Marleau
Président de la Commission-Jeunesse

Mme Viviana Iturriaga Espinoza
Présidente de la Commission des communautés culturelles

Mme Émilie Nadeau
Présidente de la Commission juridique

Mme Linda Caron
Présidente de la Commission politique

M. Casper Bloom
Vice-président anglophone

Mme Louise Fleischmann
Présidente de la Commission des ainés

M. Nicolas Plourde
Président de la Commission des communications

M. André Fortin
Représentant(e) de l’Aile parlementaire

Mme Nicole Ménard
Représentante de l’Aile parlementaire

M. Marc Tanguay
Représentant de l’Aile parlementaire

Mme Carole Théberge
Représentante ex-parlementaire

M. Sylvain Langis
Directeur général
Parti libéral du Québec

LES POUVOIRS ET DEVOIRS DU COMITÉ EXÉCUTIF DU PARTI :

  1. il supervise l’administration des affaires du Parti ;
  2. il nomme le secrétaire ;
  3. il nomme le vérificateur ;
  4. il adopte les budgets et les états financiers du Parti ;
  5. il forme tous les comités et commissions nécessaires à la bonne administration des affaires du Parti, avec pouvoir de délégation ;
  6. il adopte les règlements du Parti, sous réserve de leur entérinement par le Conseil général ;
  7. il a un devoir et un pouvoir général de surveillance, de contrôle et d’intervention pour faire respecter la Constitution et le Règlement général du Parti et à ce titre, il peut faire des enquêtes et procéder à la suspension et à la destitution des membres, à la mise sous tutelle d’une Association, ou prendre toute autre mesure disciplinaire, le tout conformément au Règlement général du Parti ;
  8. il prépare la matière et rassemble les éléments nécessaires à l’élaboration de l’orientation générale du Parti ;
  9. il définit les modalités d’exécution des plans et programmes proposés par le Conseil général et le Congrès et en assure le respect ;
  10. il fait rapport de ses activités au Conseil général et au Congrès ;
  11. il peut aussi déléguer au Comité de consultation la totalité ou une partie des pouvoirs ci-haut mentionnés et tout autre mandat qu’il juge opportun, à l’exception de ceux qui lui sont expressément délégués par le Congrès ou le Conseil général.

LE CHEF
Le chef  dirige le Parti et est responsable de toutes ses activités.  Il est élu au suffrage universel des membres délégués de l’Association, selon les modalités adoptées par le Conseil général.  Lors du Congrès des membres  qui suit une élection générale où le Parti n’a pas fait élire une majorité de députés à l’Assemblée nationale du Québec, les délégués indiquent, par scrutin, s’ils maintiennent leur confiance au chef.

LE PRÉSIDENT
Le président du Parti coordonne les activités du Parti.

LES VICE-PRÉSIDENTS
Les vice-présidents du Parti, un homme, une femme, un jeune*, un anglophone et un membre issus et reconnus par la Commission des Communautés culturelles**, assistent le président et le remplacent en son absence, ou en cas d’incapacité d’agir. De plus, ils exécutent les mandats qui leur sont confiés par le Comité exécutif du Parti.

LES MEMBRES JEUNES
Les deux (2) membres jeunes, un homme et une femme, sont élus par les membres de la Commission-jeunesse lors du Congrès des membres.

LES MEMBRES DES COMMUNAUTÉS CULTURELLES
Les deux (2) membres, un homme et une femme, reconnus par la Commission des communautés culturelles sont élus par les membres de la Commission des communautés culturelles lors du Congrès des membres.

LES PRÉSIDENTS DES CONSEILS RÉGIONAUX
Les présidents des Conseils régionaux sont élus, pour un mandat de deux (2) ans, par les présidents des associations de comtés composant chacune des dix-neuf (19) régions regroupant les 125 circonscriptions électorales décrétées par l’Assemblée nationale du Québec.

LES DÉPUTÉS 
Les trois (3) députés libéraux, membres de l’Assemblée nationale du Québec, sont délégués par le caucus de l’aile parlementaire libérale.

LE REPRÉSENTANT OFFICIEL
Le représentant officiel du Parti est nommé suivant la Loi électorale.  Il jouit, au sein du Parti, de tous les pouvoirs et assume toutes les obligations prévues par cette loi. Il est le trésorier du Parti et en collaboration avec le Comité de vérification et le directeur général du Parti, le représentant officiel :

  1. prépare le budget annuel des fonds d’opération du Parti ;
  2. administre tous les fonds du Parti ;
  3. présente pour approbation un rapport financier au Comité exécutif du Parti ;
  4. exécute tout autre mandat qui peut lui être confié par des instances du Parti.

LE SECRÉTAIRE
Le secrétaire du Parti a la garde et la responsabilité de toute la correspondance et des documents du Comité exécutif du Parti et doit lui en transmettre la teneur. Il convoque les réunions du Conseil général et du Congrès des membres.

LES PRÉSIDENTS DES COMMISSIONS PERMANENTES
Il y a sept (7) Commissions permanentes au sein du Parti dont les présidents siègent au Comité exécutif du Parti :

  1. La Commission d’animation et d’organisation ;
  2. La Commission des aînés ;
  3. La Commission des communautés culturelles ;
  4. La Commission des communications ;
  5. La Commission jeunesse ;
  6. La Commission juridique ;
  7. La Commission politique.

LE(LA) DIRECTEUR(TRICE) GÉNÉRAL(E)
Le directeur général du Parti est nommé par le Comité exécutif du Parti. Il dirige les services permanents du Parti. Il recommande les plans d’action des services permanents. Il exécute les mandats qui lui sont confiés par le Comité exécutif du Parti et rend compte à ce dernier de l’administration courante des affaires du Parti dont il a la charge.

La Commission-Jeunesse

La Commission-Jeunesse est le regroupement jeune du Parti libéral du Québec. Elle forme l’une des cinq commissions permanentes du parti. Elle est composée de l’ensemble des membres de 16 à 25 ans et détient 33% des voix au sein de tous les organes du PLQ, ce qui en fait l’instance jeune la plus puissante dans un parti politique au Canada.

Les gouvernements libéraux ont toujours considéré les idées de la Commission-Jeunesse jusqu’à en faire des lois qui ont changé la politique québécoise. Pensons à la loi 22 sur la langue officielle, à la carte d’assurance-maladie, au Conseil de la fédération, à la création du Fonds des générations, à l’enseignement intensif de l’anglais en 6e année du primaire, à l’enseignement de l’anglais dès la première année, à l’élimination de la malbouffe dans les écoles et, plus récemment, à la réforme du mode de financement des partis politique. Ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses réalisations de la Commission-Jeunesse. Au fil du temps, la Commission-Jeunesse a laissé aux Québécois un héritage riche, assurant ainsi une place prépondérante pour la jeunesse du Québec.

cj.plq.org