Retour au blogue
Blogue
1er décembre 2014

Le rapprochement Québec-Ontario : dessiner le Canada de demain


Le Québec et l’Ontario forment le cœur économique du Canada. Ensemble, nos deux provinces représentent près de 63 % de la population du Canada et nous sommes à l’origine de 57 % du PIB canadien.

Le 21 novembre dernier, le Québec et l’Ontario ont tenu un conseil des ministres conjoint. Le rapprochement des deux provinces a permis la conclusion d’ententes qui témoignent de la pertinence et de l’intérêt pour le Québec de mener une diplomatie active avec l’ensemble de ses partenaires, dont les provinces, au sein de la fédération canadienne.

Le commerce intérieur

Annuellement, les exportations du Québec vers l’Ontario s’élèvent à 38 milliards de dollars. C’est plus que pour l’ensemble des autres provinces combinées. Pour accroître encore davantage nos échanges et faciliter le commerce intérieur, les deux provinces se sont entendues pour harmoniser les règles de marché public avec celles de l’Accord économique et commercial global Canada-Union européenne, d’ici le 30 avril 2015.

Elles vont également explorer les possibilités de missions commerciales conjointes dans leurs secteurs industriels d’intérêt commun. Sur le plan touristique, elles feront équipe dans leurs approches de commercialisation internationale, ce qui inclurait une promotion commune en Chine et en France. La Régie des alcools de l’Ontario (LCBO) et la Société des alcools du Québec (SAQ) faciliteront aussi la commercialisation et la vente de produits alcoolisés, produits localement dans chaque province.

Énergie

En matière d’énergie, les deux provinces ont accepté d’échanger 500 mégawatts d’électricité lorsque chacun de nous en a le plus besoin, c’est-à-dire en hiver au Québec et en été en Ontario. Les provinces étudieront également la possibilité, à long terme, d’accroître les échanges commerciaux d’électricité.

Le Québec et l’Ontario ont adopté une approche commune à propos du projet Énergie Est. Les deux provinces partagent des principes qui reposent sur la sécurité environnementale et le rendement économique.

Changements climatiques 

Les deux provinces ont décidé de joindre leurs efforts pour lutter contre les effets environnementaux et les coûts économiques actuels des changements climatiques. Elles ont convenu d’examiner l’utilisation des mécanismes de marché en Ontario, tels que ceux mis en œuvre par le Québec et la Californie, pour réduire l’émission de gaz à effet de serre. Elles ont aussi convenu d’harmoniser la façon dont les provinces recueillent les données sur les émissions de gaz à effet de serre.

Francophonie canadienne 

Enfin, à l’aube du 400e anniversaire de la présence française en Ontario et du 150e de notre fédération en 2017, les deux provinces ont signé une déclaration conjointe historique, reconnaissant la francophonie comme une caractéristique fondamentale de l’identité canadienne.

Convenant de travailler ensemble à la continuité, à la promotion et à la vitalité de la culture et du patrimoine francophones, le Québec et l’Ontario ont demandé au gouvernement fédéral d’apporter un soutien à Radio-Canada, de manière à lui permettre de fournir des services de radio et de télévision en français, et de qualité, dans l’ensemble du Canada, y compris au Québec. Les provinces ont également pressé le gouvernement fédéral d’agir rapidement en matière d’immigration francophone, pour maintenir la proportion de francophones dans l’ensemble du Canada.

Le sens du rapprochement

Au-delà de ces ententes, ce rapprochement permet d’entrevoir la vision d’avenir que le Québec et l’Ontario — le bloc central d’influence qui, dans le respect des autres provinces, redevient dorénavant incontournable — peuvent imprégner au Canada.

Plus qu’une collaboration économique, le rapprochement Québec-Ontario trace une direction et une certaine vision du Canada de l’avenir : celle d’un Canada où la prospérité économique se conjugue avec le respect de l’environnement; celle d’un Canada d’ouverture, de réciprocité et de respect de la diversité, qui reconnaît la place fondamentale du français dans l’identité canadienne.

On oublie trop souvent que les solutions aux différents enjeux économiques, environnementaux ou sociaux témoignent aussi de nos aspirations communes. Elles illustrent ce que nous sommes et ce à quoi nous croyons.

Que doit-on attendre du rapprochement Québec-Ontario? Bien sûr, une collaboration au bénéfice de nos concitoyens et concitoyennes, pour répondre aux grands enjeux de l’heure, mais aussi le désir de dessiner, ensemble, le Canada de demain.

Jean-Marc Fournier
Député de Saint-Laurent, leader parlementaire du gouvernement, ministre responsable des Affaires intergouvernementales canadiennes et de la Francophonie canadienne et ministre responsable de l’Accès à l’information et de la Réforme des institutions démocratiques.