Retour aux communiqués
Communiqué de presse
30 janvier 2020

Nouveau tracé du 3e lien : le ministre Bonnardel a menti


Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

Le nouveau tracé du 3e lien, présenté par la Coalition Avenir Québec, est un lapin sorti du chapeau, soutient le porte-parole libéral en matière de Transports Gaétan Barrette. Par le passé, le gouvernement a catégoriquement refusé d’envisager une telle option présentant même un tracé complètement à l’Est. C’est tout un revirement de situation auquel nous assistons lance M. Barrette.

En juin dernier, le ministre des Transports François Bonnardel a présenté un tracé complètement à l’est qui reliait Beauport à la sortie de la route Lallemand à Lévis. Aux détracteurs qui réclamaient que d’autres options soient considérées il a répondu : « On a étudié une dizaine de tracés pour arriver à ce tracé privilégié. » Le ministre avait exclu le nouveau tracé de la zone d’intervention identifiée en juin dernier.

Depuis plus d’un an, l’opposition officielle en faveur d’un troisième lien réclame d’entendre le directeur du bureau de projet du 3e lien afin de permettre aux citoyens d’avoir l’heure juste sur cette initiative d’envergure. La CAQ a toujours refusé.

Hier, un nouveau tracé a été présenté sans donner plus de détails ce qui est tout à fait inacceptable. D’autant plus que ce nouveau scénario suscite énormément de questionnement. Le député de La Pinière est loin d’être convaincu que ce tracé réduira la congestion routière. Il craint un engorgement à la sortie du tunnel du côté de Québec.

M. Barrette est également d’avis que ce tracé entraînera le dézonage de plusieurs terres agricoles du côté de Lévis. Actuellement, le secteur de la route Bourget où aboutira le tunnel est très peu développé. L’arrivée du tunnel entraînera sans aucun doute un développement commercial, industriel et résidentiel important.

Le ministre Bonnardel a menti. En juin dernier, il nous disait que le tracé à l’Est était la meilleure option qui soit. Sa collègue Geneviève Guilbault avait même qualifié de farfelue l’idée d’un tracé plus au centre. Aujourd’hui, coup de théâtre on nous arrive avec une nouvelle option. C’est loin d’être rassurant. On parle d’un projet de plusieurs milliards de dollars. Est-ce qu’on peut être transparent avec les citoyens et donner l’heure juste ? Bonnardel doit soumettre les coûts, les échéanciers et le montage financier liés à ce nouveau tracé ainsi que celui qu’il préconisait en juin. L’improvisation doit cesser dans ce dossier. Quand on présente, pour un projet d’une telle envergure, un concept sans dévoiler les éléments techniques, c’est qu’on a quelque chose à cacher. Nous exigeons de rencontrer le directeur de projet, non seulement pour avoir accès à ses données, mais également pour les comparer à celles de la version supposément définitive qu’a présentée François Bonnardel en juin 2018.

– Gaétan Barrette, porte-parole libéral en matière de Transports.