Attentes budgétaires du PLQ en matière d’éducation
Retour aux communiqués
Communiqué de presse
11 mars 2019

Attentes budgétaires du PLQ en matière d’éducation : le ministre Roberge doit mettre fin à l’incertitude

Attentes budgétaires du PLQ en matière d’éducation

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour découvrir les points importants du prochain budget

SHERBROOKE, le 10 mars 2019. – La députée de Saint-Laurent et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation et d’enseignement supérieur, Mme Marwah Rizqy, déplore l’instabilité dans laquelle le ministre de l’Éducation, M. Jean-François Roberge, a plongé le milieu scolaire. L’ensemble des intervenants du milieu scolaire s’inquiète de ne pas avoir les infrastructures nécessaires ni les ressources financières et humaines suffisantes pour répondre aux exigences du ministre de l’Éducation. Mme Rizqy espère que le budget du Québec présenté le 21 mars prochain placera réellement l’éducation et la valorisation de la profession enseignante au centre des priorités du gouvernement caquiste.

La Coalition avenir Québec promet de bâtir les plus belles écoles au monde, de bonifier les services aux élèves en plus de déployer des classes de Maternelle 4 ans partout au Québec. Dans un contexte de pénurie d’enseignants et de réduction du budget des commissions scolaires de l’ordre de 900 M$, Mme Rizqy réclame un plan détaillé sur cinq ans pour le déploiement de Maternelle 4 ans partout au Québec, afin d’y voir plus clair sur les moyens dont le ministre Roberge disposera pour respecter les nombreux engagements pris par son parti. Mme Rizqy s’attend également à ce que le gouvernement maintienne les engagements pris au budget précédent, soit l’ajout de 10 200 ressources humaines additionnelles dans les écoles et 1 G$ de plus par année pour nos infrastructures scolaires sur une période de dix ans.

Le ministre de l’Éducation doit profiter du budget pour préciser ses intentions et rassurer le milieu qui demeure très inquiet. J’invite M. Roberge à faire preuve de collaboration avec les intervenants du milieu scolaire et à considérer leurs appréhensions. Ce sont des gens qui évoluent au quotidien dans nos écoles alors ils sont très au fait des défis à relever. Le ministre doit être transparent et passer de la parole aux actes.

– Marwah Rizqy, la députée de Saint-Laurent et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation et d’enseignement supérieur