COP 24
Retour aux communiqués
Communiqué de presse
16 décembre 2018

Environnement : bilan de la COP 24 par Monsef Derraji

COP 24

24e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques – Le député de Nelligan fait son bilan

QUÉBEC, le 14 déc. 2018. – Le député de Nelligan et porte-parole de l’opposition officielle en matière de PME et d’innovation, M. Monsef Derraji, dresse son bilan à la suite de son passage à la 24e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), à Katowice, en Pologne.

En mission depuis les 6 derniers jours, M. Derraji soutient que la Conférence est l’endroit tout indiqué pour promouvoir l’innovation du Québec en matière de lutte aux changements climatiques et pour exporter le savoir-faire des entreprises de chez nous à l’international.

Après avoir assisté à de nombreuses conférences, M. Derraji tient à rappeler au premier ministre François Legault et à la ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme MarieChantal Chassé, qu’il n’est pas le moment pour le Québec de laisser tomber ses objectifs de réduction des GES pour 2020.

Le Québec s’est vu saluer à maintes reprises au cours de l’événement son rôle de leader et sa bourse du carbone. Le député de Nelligan se désole toutefois de voir la Coalition avenir Québec (CAQ) ne prendre aucune mesure concrète ni les moyens financiers pour relancer la diplomatie verte sous leur gouverne et ainsi conserver le rôle de meneur du Québec à l’international.

Sachant que chaque action compte en ce qui concerne la lutte aux changements climatiques, le député de Nelligan a tenu à compenser les GES générés par son déplacement en avion jusqu’en Pologne par un don à Arbre-Évolution. Huit arbres seront plantés par l’organisme.

J’aurai l’occasion de ramener plusieurs des meilleures pratiques internationales au caucus dans les prochaines semaines. Maintenant, mon équipe et moi talonnerons le gouvernement afin qu’ils déposent le plus rapidement possible un plan de transition pour atteindre les objectifs de réduction des GES. La population se mobilise, car l’urgence d’agir est bien présente. C’est au gouvernement de donner le ton.

– Monsef Derraji, député de Nelligan et porte-parole de l’opposition officielle en matière de PME et d’innovation

Les Québécoises et les Québécois se mobilisent actuellement en raison de l’urgence climatique. Ils doivent pouvoir compter sur un gouvernement qui en fait tout autant et qui soutient leurs efforts. Au terme de sa mission, la ministre n’a annoncé aucune mesure concrète. Encore une fois, force est de constater que l’environnement n’est pas une priorité pour François Legault et son équipe.

– Marie Montpetit, députée de Maurice-Richard et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’environnement et de lutte contre les changements climatiques