La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, la Gouverneure de l'Orégon, Kate Brown, et le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, ont signé un protocole d'entente qui permettra d'accélérer le rythme du travail de pointe des trois gouvernements dans la lutte mondiale contre les changements climatiques
Retour aux communiqués
Annonce gouvernementale
11 mai 2018

L’Ontario, le Québec et l’Orégon collaborent pour combattre les changements climatiques

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, la Gouverneure de l'Orégon, Kate Brown, et le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, ont signé un protocole d'entente qui permettra d'accélérer le rythme du travail de pointe des trois gouvernements dans la lutte mondiale contre les changements climatiques

Les partenariats entre les états et les provinces sont essentiels afin de réduire la pollution et d’ouvrir de nouvelles possibilités économiques

QUÉBEC, le 9 mai 2018. – La première ministre de l’OntarioKathleen Wynne, la Gouverneure de l’Orégon, Kate Brown, et le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, ont signé un protocole d’entente qui permettra d’accélérer le rythme du travail de pointe des trois gouvernements dans la lutte mondiale contre les changements climatiques.

Cette nouvelle entente appuie l’engagement partagé par ces trois régions de réaliser les objectifs de l’Accord de Paris et démontre la valeur de la collaboration intergouvernementale outre-frontière dans la lutte contre les changements climatiques et dans la création de nouvelles possibilités d’économie verte.

Par cette entente, l’Ontario, l’Orégon et le Québec s’engagent à travailler ensemble en visant les objectifs communs d’explorer des solutions axées sur le marché pour réduire les émissions de GES, de soutenir la transition vers une économie sobre en carbone et de protéger l’environnement que nous partageons contre les impacts de la pollution et des changements climatiques. L’entente inclut des éléments essentiels de coopération et de collaboration comme le partage ouvert d’informations et d’expériences reliées aux politiques et aux programmes fructueux, ainsi que le partage des recherches en matière de technologies propres telles que les biocarburants et la fabrication et les matériaux avancés.

À une époque où certaines administrations et des groupes d’intérêt cherchent à bloquer les actions qui visent à protéger le climat et à donner libre accès aux pollueurs, les partenariats entre les états et les provinces s’avèrent essentiels afin d’arrêter les changements climatiques effrénés avant qu’il ne soit trop tard. En prévoyant des efforts coordonnés pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, l’entente favorisera de nouvelles possibilités de création d’emplois et de croissance économique durable.

CITATIONS

Les changements climatiques représentent un problème qui nécessite des solutions à l’échelle mondiale. Malheureusement, il y a encore des intérêts puissants qui nient les changements climatiques et qui menacent de déstabiliser notre planète de manière permanente. Pour cette raison, il est très important que les états et les provinces collaborent et mènent la voie. Nous démontrons que nous prenons ce problème au sérieux et que, lorsque nous unissons nos efforts, la planète et l’économie en sortent gagnantes. Qu’il s’agisse de fermer nos centrales au charbon ou de nous intégrer au marché conjoint du carbone avec le Québec et la Californie, l’Ontario est un chef de file. Nous avons beaucoup à offrir et beaucoup à gagner à bâtir des partenariats outre-frontière de ce genre. Je crois qu’il faut réunir la population pendant que nous faisons la transition vers une économie sobre en carbone. C’est la bonne manière de créer de bons emplois et de conserver une planète en santé pour nos enfants.

– Kathleen Wynne, première ministre de l’Ontario

La lutte contre les changements climatiques n’a pas de frontière. Les états et les provinces doivent soutenir leurs efforts mutuels pour l’atteinte de l’objectif ultime de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Pour relever ce défi, il importe de combiner les efforts comme le font aujourd’hui le Québec, l’Ontario et l’Oregon. Ces efforts, au niveau de nos gouvernements membres de la Western Climate Initiative, démontrent la contribution nécessaire de tous les niveaux de gouvernement à cette lutte, qui a des impacts positifs sur la santé et la sécurité des citoyens, sur leur vie, sur leur environnement, ainsi que sur les économies des trois partenaires. La coopération, le partage d’information et d’expériences sont essentiels pour aller encore plus loin. C’est ensemble que nous réussirons la transition en cours vers une économie moderne, plus verte et plus sobre en carbone.

– Philippe Couillard, premier ministre du Québec

L’État de l’Oregon possède une longue tradition en matière de gestion de l’environnement. Nous sommes déterminés à lutter contre les effets des changements climatiques et à développer un ensemble de sources d’énergie durable pour l’avenir. Si les effets des incendies de forêt et des tempêtes hivernales sur les entreprises locales et l’économie de l’Oregon sont des signes, nous ne pouvons pas arrêter nos efforts pour lutter contre les changements climatiques. Malgré la décision de la Maison-Blanche de se retirer, l’État de l’Oregon continuera d’aller de l’avant et de poursuivre des stratégies novatrices qui réduisent considérablement les émissions de carbone et soutiennent une économie florissante pour l’avenir. Travailler avec des partenaires régionaux et internationaux sera essentiel pour la réalisation de cette vision commune afin de nous assurer que nos collectivités et nos économies s’adaptent en vue de relever les défis liés aux changements climatiques.

– Kate Brown, gouverneure de l’Orégon

FAITS EN BREF

  • La Renewable Portfolio Standard (norme du portefeuille renouvelable) de l’Orégon exige que 50 % de l’électricité utilisée par la population de l’Orégon provienne de sources renouvelables d’ici 2040.
  • Le Plan d’action de lutte contre les changements climatiques 2013-2020 du Québec établit 30 priorités et plus de 150 actions pour lutter contre les changements climatiques.
  • Le Plan d’action de lutte contre les changements climatiques de l’Ontario et le marché du carbone forment la base de la stratégie ontarienne pour réduire la pollution émanant des gaz à effet de serre à 15 % de moins que les niveaux de 1990 d’ici 2020, à 30 % de moins d’ici 2030 et à 80 % de moins d’ici 2050.