Hélène David
Retour aux communiqués
Communiqué de presse
03 avril 2019

Déclaration de la vice-première ministre sur le PL21 : réaction d’Hélène David

Hélène David

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre si vous soutenez l’équipe libérale

Alors que tous appellent à un débat serein à la suite du dépôt du projet de loi 21 concernant la laïcité de l’État, la députée de Marguerite-Bourgeoys et porte-parole de l’opposition officielle en matière de laïcité, madame Hélène David, a tenu à faire la déclaration suivante après des propos de la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, madame Geneviève Guilbault, concernant le recours aux policiers pour l’application éventuelle du projet de loi 21.

La vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique a tenu des propos qui démontrent l’improvisation et la confusion qui règnent à la Coalition Avenir Québec concernant le projet de loi 21 ainsi que toutes les difficultés d’application qu’il soulève. D’ailleurs, plusieurs questions légitimes sont demeurées sans réponse jusqu’à maintenant. Nous voulons un débat serein et calme. Je ne pense pas que la vice-première ministre utilise le bon ton dans ce dossier délicat. Les propos de la ministre sont susceptibles de soulever de la suspicion au sein de la population et invitent à la dénonciation. Souhaite-t-elle vraiment que des collègues de travail commencent à appeler la police pour dénoncer des signes religieux invisibles? Tôt ou tard, le premier ministre devra répondre aux questions des Québécois.

– Hélène David, députée de Marguerite-Bourgeoys et porte-parole de l’opposition officielle en matière de laïcité