Retour aux communiqués
Annonce gouvernementale
16 octobre 2017

Développement du programme de la Cseries – Le gouvernement du Québec entérine la venue d’Airbus comme nouveau partenaire stratégique


Le gouvernement du Québec entérine la venue d’Airbus comme nouveau partenaire stratégique dans la CSeries de Bombardier. Cette alliance représente la meilleure solution pour assurer l’avenir des 2000 emplois liés à la CSeries, la pérennité du programme et consolider non seulement les activités de Bombardier aéronautique mais celles de l’ensemble de la grappe aérospatiale au Québec, qui représente près de 40 000 travailleurs.

Le partenariat annoncé aujourd’hui fait du Québec le plus grand pôle de développement d’Airbus hors du continent européen. Le partenariat prévoit également le prolongement de 5 ans, soit jusqu’en 2041, de l’entente de continuité qui assure l’avenir des 2000 emplois à l’usine de Mirabel, en plus de maintenir le siège social de la société en commandite à Montréal.

L’arrivée d’Airbus comme partenaire stratégique vient assurer la pérennité du programme de la CSeries, en plus de consolider l’ensemble des autres activités de Bombardier aéronautique. En combinant l’avion le plus innovant et performant au monde développé par Bombardier à l’accès au marché que permet Airbus, nous créons une toute nouvelle dynamique dans un segment de marché très prometteur. Nous préservons non seulement nos acquis mais nous assurons la croissance de la CSeries et des emplois qui y sont reliés, en plus de sécuriser l’investissement des Québécois.

Dominique Anglade, vice-première ministre et ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

La plainte sans fondement de Boeing et l’imposition de droits compensateurs de 300 % aux ventes d’avions CSeries ont fermé l’accès au marché américain. Cette situation est d’autant plus problématique que le marché américain représente 30 % des ventes de la CSeries à l’heure actuelle. Dans ce contexte, le partenariat avec Airbus constitue la meilleure alternative pour assurer la pérennité des emplois au Québec et du programme.

Rappelons que cette entente sera assujettie au processus détaillé et rigoureux que prévoit la Loi sur Investissement Canada afin de démontrer clairement aux autorités les avantages concrets que ce partenariat apporte aux entreprises et aux travailleurs canadiens de même qu’à l’économie canadienne.

Lien connexe :

Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, inscrivez-vous au fil RSS approprié au www.economie.gouv.qc.ca/rss.