Retour aux communiqués
Communiqué de presse
29 avril 2021

Étude des crédits budgétaires – Le PLQ soulève le manque de transparence de la CAQ


Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre si vous soutenez l’équipe libérale

Dans le cadre de l’étude des crédits budgétaires, le porte-parole de l’opposition officielle en matière d’accès à l’information, M. Marc Tanguay, a eu l’occasion de questionner le ministre responsable de l’Accès à l’information, M. Éric Caire, sur la transparence du gouvernement caquiste, notamment dans le contexte des derniers mois en lien avec la crise sanitaire et le renouvellement du décret d’urgence sanitaire qui découlent de la pandémie de la Covid-19.

J’ai été abasourdi par les propos tenus par le ministre de l’Accès à l’information aujourd’hui. Il a défendu l’opacité des décisions gouvernementales et nous a démontré que son rôle de ministre se situe en fait à l’opposé de l’accessibilité et de la transparence. Il a plaidé plusieurs justifications qui ne s’appliquent pas du tout aux avis de la Santé publique, soit, le privilège du secret professionnel avocat-client et le secret des délibérations du Conseil des ministres. Franchement, dans une société de droit, en démocratie, c’est inacceptable ! À court d’arguments, on voit que le ministre Éric Caire n’a pas réussi à défendre sa position puisqu’il nous a donné des arguments complètement inapplicables dans les circonstances. La pandémie ne permet pas au gouvernement de se soustraire de son obligation de transparence quant à ses choix, et c’est ce que j’ai exprimé à M. Caire ce matin. Le constat, suivant nos échanges, est clair : le gouvernement caquiste manque de transparence dans la divulgation d’informations sérieuses dans plusieurs secteurs, notamment celui de l’éducation et de la santé et qu’il n’a pas donné les outils adéquats aux secteurs économiques qui ont dû fermer leurs portes en raison de certaines de leurs décisions.

– Marc Tanguay, député de LaFontaine et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’accès à l’information.