Liste des projets du Québec en infrastructure
Retour aux communiqués
Communiqué de presse
19 août 2020

François Bonnardel improvise sur le 3e lien et le tramway et manque de transparence

Liste des projets du Québec en infrastructure

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

Le député de Mont-Royal et porte-parole de l’opposition officielle en matière de Transports, Pierre Arcand, a eu l’occasion, hier, de questionner le ministre des Transports, François Bonnardel, durant l’étude des crédits budgétaires. Il a été notamment question du tramway, du 3e lien, du Réseau express métropolitain (REM) et de plusieurs autres projets et le constat est clair : il manque beaucoup d’informations. Par exemple, il nous a été extrêmement difficile, voire impossible dans certains cas, d’avoir les coûts et les détails de plusieurs projets majeurs pour le Québec.

Le ministre des Transports nous a clairement démontré à quel point le ministère des Transports du Québec est opaque. De plus, plusieurs projets de transports dans les régions, notamment de Québec et de Montréal, ne sont simplement pas attachés au sein de son gouvernement.

Pour preuve, sa collègue, la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, refuse toujours d’appuyer clairement le projet du Tramway et a clairement dit en étude de crédits budgétaires de la Capitale-Nationale que le projet devrait attendre tant que les rapports du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) ne seraient pas déposés. En contrepartie, de son côté, François Bonnardel dit que ça ira de l’avant quand même à l’automne.

De plus, le ministre des Transports lui-même s’est accordé une note de C- en entrevue quant à l’état du réseau des transports au Québec sous sa gouverne. Il confirme qu’il faudra encore minimum 10 ans d’investissements massifs afin d’améliorer sa note, qu’il qualifie qualitativement de 5/10. Décevant.

Avec le ministre des Transports, c’est 2 poids, 2 mesures. Dépendamment du projet dont on lui parle, ses barèmes ne sont pas les mêmes. Pour le pont de l’île, par exemple, on garde l’échéancier pour 2027 alors qu’il dit que les travaux du 3e lien commenceront d’ici 2 ans. Il persiste, et signe! Pourtant, il apparait évident qu’il sous-estime clairement les étapes du BAPE, des expropriations, et j’en passe. C’est inacceptable et on perçoit un flagrant manque de transparence.

-M. Pierre Arcand, député de Mont-Royal et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports