Fermeture de trois garderies à Lévis : pas de compromis pour la sécurité de nos enfants
Retour aux communiqués
Communiqué de presse
18 avril 2019

Fermeture de trois garderies à Lévis : pas de compromis pour la sécurité de nos enfants

Fermeture de trois garderies à Lévis : pas de compromis pour la sécurité de nos enfants

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

Aujourd’hui, la députée de Westmount-Saint-Louis et porte-parole de l’opposition officielle en matière de famille, madame Jennifer Maccarone, a questionné le ministre de la Famille, monsieur Mathieu Lacombe, sur les actions posées lors de la fermeture de trois garderies de Lévis en février dernier. Suite à des demandes d’accès à l’information, il a été possible d’apprendre que le ministre a permis à une garderie de se soustraire aux vérifications et aux inspections exigées par son ministère, notamment les vérifications sur les antécédents du personnel, sur les obligations de réussite d’un cours de secourisme ainsi que sur la superficie nécessaire pour accueillir le nombre d’enfants.

Le ministre de la Famille a voulu agir vite, mais dans l’opération, il a mis de côté des éléments importants de sa loi et de son règlement. Conséquemment, la sécurité des enfants qui fréquentent la nouvelle installation pourrait être compromise.

Tout comme le ministre, nous croyons qu’il faut aider rapidement les parents qui font face à une fermeture de service de garde, mais en aucun temps nous ne devons prendre des risques sur la sécurité des enfants.

– Jennifer Maccarone, députée de Westmount-Saint-Louis et porte-parole de l’opposition officielle en matière de famille

Le ministre a également créé un précédent en permettant à deux garderies d’offrir sous un même toit des places subventionnées et non subventionnées. La députée de Westmount-Saint-Louis et porte-parole de l’opposition officielle en matière de famille, madame Jennifer Maccarone, se demande comment le ministre peut expliquer à un parent qui paie 45 $ par jour que pour les autres enfants, qui sont dans les mêmes locaux, qui fréquentent les mêmes éducatrices et qui mangent les mêmes repas, le parent paie 8,25 $ pour ces mêmes services.

Comment le ministre de la Famille, responsable de l’application de la Loi et du règlement sur les services de garde, aura la légitimité de faire respecter la loi à l’avenir alors que lui-même ne l’applique pas?

– Jennifer Maccarone, députée de Westmount-Saint-Louis et porte-parole de l’opposition officielle en matière de famille

Vous aimerez lire aussi