Hydro-électricité - François Legault en dit plus à Doug Ford qu'à la population québécoise
Retour aux communiqués
Communiqué de presse
21 novembre 2018

François Legault en dit plus à Doug Ford qu’à la population québécoise

Hydro-électricité - François Legault en dit plus à Doug Ford qu'à la population québécoise

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour ne rien manquer

Hydro-électricité

QUÉBEC, le 21 nov. 2018 – Depuis 2016, François Legault parle de son projet de lancer une « Baie-James du 21e siècle ». Pendant plus de 2 ans, c’était un slogan sans aucun plan. Mais voilà que nous avons eu les premiers détails de ce projet à la suite de sa rencontre avec le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford. Et plus on en apprend, plus c’est inquiétant.

Dans une entrevue avec le Globe and Mail, François Legault a révélé qu’il souhaitait engager des travailleurs ontariens et des fournisseurs de l’Ontario pour construire de nouveaux barrages et des lignes de transmission au Québec, dont l’électricité serait destinée au marché ontarien. Il y a quelques jours, le premier ministre admettait déjà qu’il souhaitait créer une nouvelle société d’État dans laquelle l’Ontario serait partenaire pour la construction de nouveaux barrages au Québec.

Il est troublant d’apprendre les paramètres de ce projet de cette façon, alors que le premier ministre n’en a jamais parlé à la population québécoise. Il s’agit là d’un manque de transparence complet envers ceux qu’il représente.

Nationaliste ?

Hydro-Québec est non seulement une source de richesse collective pour les Québécoises et les Québécois, mais une source de fierté. C’est une société qui a contribué au développement économique du Québec depuis sa création et depuis la nationalisation de l’électricité. François Legault se dit nationaliste, mais propose aujourd’hui de confier le développement de nouveaux barrages à des travailleurs et des entreprises ontariennes, en plus de littéralement en céder une partie au gouvernement de Doug Ford.

François Legault nous parle de création d’emplois de qualité, mais les seuls emplois de qualités qu’il compte créer avec son projet, ce sont des emplois pour nos voisins ontariens. Nous avons développé une expertise reconnue mondialement dans la construction de grands ouvrages hydroélectriques. Il est hors de question de céder une partie de notre plus importante ressource naturelle à une autre province. Hydro-Québec doit rester entre les mains des Québécoises et des Québécois.

– Saul Polo, porte-parole de l’opposition officielle en matière d’Énergie et de Ressources naturelles.