Retour aux communiqués
Communiqué de presse
05 February 2020

La CAQ rate une belle occasion de promouvoir le français


Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

Motion sur l’étude du projet de loi 590

Le porte-parole libéral en matière de relations avec les Québécois d’expression anglaise, M. Gregory Kelley, et la porte-parole pour la protection de la langue française, Mme Christine St-Pierre, dénoncent le fait que le gouvernement ait refusé la motion présentée à l’Assemblée Nationale aujourd’hui par l’Opposition officielle visant à instaurer la gratuité des services d’enseignement du français pour toute personne qui réside au Québec.

L’opposition officielle croit que le gouvernement caquiste se doit d’élargir l’offre de cours de français pour tous ceux qui résident dans la province s’il est sérieux dans son désir de s’assurer que de plus en plus de Québécois apprennent la langue française. L’opposition officielle soutient qu’avec le français comme langue officielle, le gouvernement se doit d’être proactif pour la partager et s’assurer que tous les Québécois puissent vivre et travailler en français. Elle déplore aussi que l’ouverture dont le gouvernement semblait vouloir faire preuve avant les fêtes se soit envolée.

Le gouvernement rate une belle occasion en refusant d’appeler l’étude du projet de loi 590, présenté le 4 décembre dernier par le député de Jacques-Cartier pour inclure dans la Charte de la langue française le droit pour tous les Québécois d’avoir accès à des cours de français. 

Tout le monde a le droit de vivre ensemble et d’être capable de s’exprimer en français. La maîtrise de la langue est essentielle pour bien s’intégrer et réussir à décrocher un emploi. C’est dans cet esprit de vouloir faciliter l’intégration de tous que nous avons proposé des cours de français gratuits pour l’ensemble des Québécois. Notre langue française est notre fierté, elle nous unit et c’est un élément central de notre culture québécoise.

– Gregory Kelley, porte-parole libéral en matière de relations avec les Québécois d’expression anglaise

Du chemin reste à faire pour hausser la proportion de Québécois en mesure d’échanger en français. Nous devons leur donner les outils nécessaires pour atteindre cet objectif. L’idée d’offrir des cours de français gratuitement à l’ensemble des Québécois est un moyen pour soutenir ceux et celles qui souhaitent améliorer leur maîtrise de la langue. C’est une proposition simple à mettre en place et qui témoignerait de la réelle volonté du gouvernement d’agir en matière de langue au Québec.

– Christine St-Pierre, porte-parole libérale pour la protection de la langue française

Vous aimerez lire aussi