Retour aux communiqués
Communiqué de presse
25 février 2021

L’acharnement de la CAQ pour les maternelles 4 ans nuit aux familles


Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

Nous avons récemment appris qu’en 24 mois au pouvoir, le gouvernement caquiste a réalisé seulement 15 % des 13 500 places en service de garde. La liste d’attente pour une place en service de garde s’est allongée de 9 000 noms depuis l’arrivée au pouvoir de la CAQ. Le Parti libéral du Québec tient à rappeler qu’en campagne électorale, la CAQ avait promis la création de 5 000 classes de maternelles 4 ans dès le premier mandat, justement pour réduire la liste d’attente en service de garde.

Une fois au pouvoir et face à l’explosion des coûts de mise en œuvre, ce chiffre est passé à 3 400 lors du premier budget caquiste, puis finalement à 2 600 classes.

Or, hier, nous avons appris en catimini que le développement des 2 600 classes de maternelles 4 ans était retardé en… 2026 !

Pendant plus de deux ans, la CAQ a nié la pénurie d’enseignants et de locaux. Aujourd’hui, les faits sont têtus et rattrapent le gouvernement caquiste. Force est de constater que les mises en garde de l’opposition officielle étaient justifiées puisque le développement des places en service de garde a été freiné. En parallèle, il n’y a toujours pas les places promises dans le réseau scolaire pour les enfants de 4 ans, un véritable casse-tête pour les familles !

Je suis de tout cœur avec les familles qui cherchent désespérément une place en service de garde. La CAQ les a abandonnées. Hier, la Fédération des chambres de commerce du Québec s’est jointe au mouvement afin d’obtenir un plan, accompagné de solutions efficaces à court terme, de la part du ministre Mathieu Lacombe, compte tenu des effets du manque de places dans les services de garde sur le développement économique des régions. Nous avons besoin d’outils concrets pour aider les parents, les éducateurs et les éducatrices en service de garde au Québec. Le ministre peut agir dès maintenant.

– Marc Tanguay, député de LaFontaine et porte-parole de l’opposition officielle en matière de Famille.

Nous avons averti le ministre Jean-François Roberge et le premier ministre, à maintes reprises, que leur projet de maternelles 4 ans n’était pas réaliste. Ils n’ont pas tenu compte de la pénurie d’enseignants et de locaux. Ils ne nous ont pas écoutés. Le ministre doit impérativement cesser son entêtement pour les maternelles 4 ans. Il n’y a pas de liste d’attente pour ce projet irréaliste alors qu’il existe une méga liste d’attente pour une place en CPE. La VRAIE priorité en éducation, c’est la pénurie d’enseignants et il serait temps que le ministre le réalise avant la prochaine rentrée scolaire en septembre 2021. Sinon, il est clair que nous allons rejouer dans le même film qu’en septembre 2020, alors qu’il manquait 1 000 enseignants dans le réseau scolaire !

– Marwah Rizqy, députée de Saint-Laurent et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’Éducation.