Hélène David
Retour aux communiqués
Communiqué de presse
28 mars 2019

Projet de loi 21 sur la laïcité de l’État – Hélène David souhaite un débat à la hauteur des enjeux soulevés par le projet de loi

Hélène David

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre si vous soutenez l’équipe libérale

Le ministre Simon Jolin-Barrette a présenté aujourd’hui à l’Assemblée nationale le projet de loi 21, Loi sur la laïcité de l’État. Avant de prendre connaissance plus en profondeur du projet de loi 21, la députée de Marguerite-Bourgeoys et porte-parole de l’opposition officielle en matière de laïcité, madame Hélène David, a tenu à exprimer les principes qui guideront ses interventions tout au long de l’étude du projet de loi. 

Le Parti libéral a su au cours de son histoire se battre pour les droits de toutes les minorités et a d’ailleurs fièrement adopté, le 27 juin 1975, la Charte québécoise des droits et libertés de la personne qui guide encore aujourd’hui toutes nos actions. 

Il est certain que pendant l’étude parlementaire du projet de loi, les députés de l’opposition officielle porteront la voix des citoyennes et citoyens qui n’aspirent qu’à travailler et contribuer à la société québécoise. Nous n’entendons pas endosser de mesures qui viseraient à empêcher des citoyens d’occuper un emploi sur la base de leurs orientations religieuses, l’emploi pour lequel ils ont été formés et pour lequel ils investissent toute leur passion. Les employés doivent être jugés pour leur conduite professionnelle et non par les signes visibles de leurs croyances religieuses. La laïcité doit s’imposer à l’État et non aux individus. 

Les enjeux de laïcité ne sont pas exclusifs au Québec, ces questions se posent dans plusieurs sociétés. Au Québec, nous avons une identité forte et nous continuerons de la défendre, mais le projet de loi n’est pas une solution à une meilleure inclusion. C’est un projet de loi qui divise plutôt que de rassembler et qui nous promet des années de complexes débats juridiques.

Par ce projet de loi, le gouvernement de la CAQ nous ramène un débat dans lequel il nous apparait essentiel de respecter l’équilibre toujours fragile entre la recherche d’un mieux vivre ensemble et la protection des minorités. Cette recherche d’équilibre ne doit pas se faire au détriment des droits fondamentaux. C’est ce qu’a toujours défendu le Parti libéral du Québec et c’est ce qui guidera nos propositions tout au long de l’étude du projet de loi. 

– Hélène David, députée de Marguerite-Bourgeoys et porte-parole de l’opposition officielle en matière de laïcité