Retour aux communiqués
Communiqué de presse
22 mars 2021

Le PLQ demande à la CAQ d’avoir autant d’ambition pour l’entrepreneuriat féminin que pour les salaires des dirigeants d’Investissement Québec


Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

La porte-parole de l’opposition officielle en matière d’entrepreneuriat féminin, Mme Lise Thériault, souhaitait réagir aux propos du ministre de l’Économie et de l’Innovation, M. Pierre Fitzgibbon, concernant les salaires des dirigeants d’Investissement Québec (IQ), plus spécifiquement celui du Président-directeur général (PDG), également ami proche du ministre.

J’ai été estomaquée d’entendre le ministre tenter de se défendre, cette semaine, sur la rémunération du PDQ d’Investissement Québec alors que son salaire annuel a plus que doublé dans la dernière année pour en arriver à 1,1 M$. C’est déplorable qu’il porte plus d’attention au salaire de son ami qu’à l’entrepreneuriat féminin. Rappelons qu’en février dernier, le gouvernement caquiste a octroyé au Réseau des Femmes d’affaires du Québec (RFAQ) une contribution financière non remboursable de 1,2 million de dollars sur trois ans afin d’accélérer la relance des entreprises à propriété féminine par l’accès à de nouveaux marchés. Considérant que le ministre a dit cette semaine que la rémunération du PDG d’IQ est mesurée à la hauteur des ambitions de son gouvernement, je me demande pourquoi cette ambition n’est pas, sur le plan économique, également transposée pour les femmes d’affaires. Nous demandons à la CAQ d’avoir des ambitions beaucoup plus importantes pour les femmes entrepreneures, qui s’acharnent à relancer notre économie, que pour les amis du ministre de l’Économie. Avec son salaire, l’ami du ministre a gagné le jack pot et les femmes d’affaires ont des peanuts.

– Lise Thériault, députée d’Anjou-Louis-Riel et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’Entreprenariat féminin