Retour aux communiqués
Communiqué de presse
30 mars 2021

Le PLQ gagne son combat visant à reconnaître la maladie du Parkinson liée à l’exposition professionnelle aux pesticides comme maladie professionnelle


Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

Après 2 ans de combat et de lutte aux côtés de nos agriculteurs, travailleurs agricoles et agronomes, l’opposition officielle est fière d’avoir convaincu le ministre du Travail, Jean Boulet, afin qu’il reconnaisse enfin la maladie de Parkinson, développée à la suite de l’exposition professionnelle aux pesticides, comme maladie professionnelle.

C’est dans le cadre de l’étude détaillée du projet de loi n° 59, Loi modernisant le régime de santé et de sécurité du travail, que le ministre a déposé un amendement qui reconnaît, une fois pour toutes, la maladie de Parkinson comme une maladie professionnelle causée par les pesticides. Je suis vraiment ému de cette bonification au projet de loi. Bien que le mérite revienne au ministre, à la lueur de plusieurs études et de touchants témoignages le Parti libéral du Québec a travaillé fort pour que cette modification soit ajoutée maintenant, pour le bien de nos travailleurs agricoles. Nous devons tous être fiers de cette grande avancée.

– Monsef Derraji, député de Nelligan et porte-parole de l’opposition officielle en matière de travail et d’emploi