Logo du PLQ
Retour aux communiqués
Communiqué de presse
28 avril 2021

Le rôle du Ministre de la lutte contre le racisme : une simple parure

Logo du PLQ

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre si vous soutenez l’équipe libérale

La porte-parole de l’opposition officielle en matière de lutte contre le racisme, Mme Jennifer Maccarone, a pu interpeller ce matin le ministre responsable de la lutte contre le racisme, M. Benoit Charrette, dans le cadre de l’étude des crédits budgétaires. Force est de constater que le nouveau ministre caquiste n’a qu’un rôle de façade et de coordination puisqu’il n’a pas été en mesure de prendre aucun engagement clair ni de nous donner un calendrier avec un échéancier précis pour le déploiement des mesures découlant du rapport du Groupe d’action pour lutter contre le racisme. L’opposition officielle se voit grandement déçue et s’inquiète pour la suite des choses.

Dans un premier temps, le ministre nous a confirmé qu’il n’a que 3 fonctionnaires dédiés dans le bureau de coordination de lutte contre le racisme. C’est vraiment déplorable et décevant de voir que la CAQ a fait le choix de ne pas faire de Secrétariat. Comment le gouvernement caquiste peut-il prétendre faire preuve de leadership dans ce dossier quand le ministre Benoit Charrette nous confirme qu’il n’a aucun budget pour mettre en œuvre les mesures découlant du rapport du Groupe d’action pour lutter contre le racisme ? De plus, Benoit Charrette nous a confirmé qu’il refusait de donner suite à la demande de la CDPDJ de procéder à une collecte de données visant à lutter contre les impacts discriminatoires de la pandémie en conformité avec la Charte des droits et libertés. Cela démontre sa grande insensibilité et son incompréhension des besoins sur le terrain. Finalement, le ministre refuse encore de reconnaitre le racisme systémique et se contente de mesurettes plutôt que d’actions structurantes pour lutter à la base du problème et changer considérablement les choses. Clairement, il ne comprend pas les enjeux.

– Mme Jennifer Maccarone, députée de Westmont-St-Louis et porte-parole de l’opposition officielle en matière de lutte contre le racisme.