Retour aux communiqués
Communiqué de presse
18 août 2020

L’industrie touristique durement fragilisée par le manque de vision et l’improvisation de la ministre Caroline Proulx


Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

À l’occasion de l’étude des crédits budgétaires du Ministère du Tourisme, la cheffe de l’opposition officielle et porte-parole responsable de la Charte des régions, madame Dominique Anglade et la porte-parole de l’opposition officielle en matière de tourisme, madame Isabelle Melançon, ont démontré comment le manque de vision de la ministre Caroline Proulx a créé une forte incertitude auprès de l’ensemble des acteurs touristiques du Québec qui ont attendu des gestes concrets pendant des semaines de la part de la ministre alors que la ministre savait très bien que la saison estivale débutait incessamment.

Ce que nous avons entendu ce matin de la part de la ministre Proulx est inquiétant alors qu’elle avait le pouvoir de mettre en œuvre les demandes que nous lui avions présentées afin de rassurer l’industrie. Dès les premiers signes de l’instabilité économique, nous avons demandé en vain à la ministre Proulx de faire preuve de leadership et d’offrir de l’aide directe qui malheureusement n’est arrivée jamais dans l’industrie. Pour preuve, rappelons que plusieurs acteurs du milieu comme les propriétaires des parcs aquatiques, à force d’être ignorés, étaient sortis publiquement pour exiger un signe de la ministre.
En réalité, aujourd’hui, nous avons été témoins que le plan présenté en juin dernier par Caroline Proulx n’était au fond qu’une grande improvisation.

Malheureusement, son improvisation combinée à son absence a eu des conséquences tragiques pour nos régions. Rappelons que cette tournée a permis à la cheffe libérale de discuter avec les personnes de l’industrie touristique et de constater combien l’absence de la ministre Proulx auprès de nombreux partenaires a encore des effets néfastes et nuit réellement à la relance économique de nos régions.

Après deux heures en études des crédits du Ministère du Tourisme, force est de constater que la ministre Proulx n’a toujours pas de plan en prévision d’une deuxième vague et qu’elle est encore en date du 18 août 2020, incapable de nous chiffrer les impacts du confinement sur notre industrie touristique. À cet effet, il y a deux semaines, je rencontrais divers acteurs touristiques de la région de la Mauricie et tous me confirment une triste réalité : la saison touristique estivale 2020 est perdue. Cette situation touche non seulement le cœur de nos régions, mais aussi des milliers de familles propriétaires de PME qui vivent au rythme du tourisme et qui ont du mal à joindre les deux bouts en plus d’être laissés à l’abandon par la ministre. Clairement, la ministre Proulx n’arrive pas à instaurer un climat de confiance suite à son improvisation et cela au détriment de notre relance économique qui repose aussi sur la pérennité de l’ensemble de l’industrie touristique au-delà de 2021.

–Mme Dominique Anglade, députée de Saint-Henri-Sainte-Anne et Cheffe de l’opposition officielle

Depuis des semaines, je parle à des représentants et des entrepreneurs qui œuvrent dans l’industrie touristique et le constat est accablant. L’été 2020 aura été très difficile pour différents pans de l’industrie, notamment le secteur hôtelier et de la restauration. Le plan de 753 millions $ de la ministre, c’est de la poudre aux yeux. Ce Plan représente surtout des prêts et des projets de rénovation alors que les entreprises ne peuvent pas investir et ont peine à subsister. J’ai de grandes préoccupations pour la suite des choses et il est inquiétant de constater l’impossibilité de la ministre à fournir des réponses à des questions que se posent les acteurs du milieu.

–Mme Isabelle Melançon, députée de Verdun et porte-parole de l’opposition officielle en matière de tourisme.

Vous aimerez lire aussi