Retour aux communiqués
Communiqué de presse
15 novembre 2016

La lutte contre les changements climatiques comme levier de développement économique et social


Le volet commercial se divise comme suit:

  • Délégation commerciale organisée par Export Québec;
  • Délégation du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec et les Offices jeunesse internationaux du Québec;
  • Délégation CAP COP 22;
  • Délégation Forum des compétences Canado-Marocaines.

Forte présence québécoise à la Conférence de Marrakech sur le climat

Marrakech, le 14 novembre 2016. – Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, accompagné du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, a  rencontré les représentants des entreprises participant à la mission commerciale du Québec ainsi que de la société civile québécoise dans le cadre de la 22e Conférence des Parties (COP 22) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

La lutte contre les changements climatiques est une occasion de développement économique pour le Québec.  Près de 70 représentants d’entreprises et d’organismes provenant de 7 régions du Québec nous accompagnent pour favoriser l’émergence de collaborations entre les entreprises québécoises, marocaines, africaines et celles du reste du monde. Des activités de maillages et des rencontres personnalisées sont au menu. Celles-ci permettront aux représentants d’affaires de créer des liens avec des partenaires internationaux et ainsi de développer leurs activités au cours des prochaines années. L’exportation est une priorité de notre plan économique, et la nouvelle Stratégie québécoise des exportations que nous avons rendue publique récemment donnera les moyens nécessaires à nos entreprises pour conquérir de nouveaux marchés.

– Philippe Couillard

Le volet commercial se divise comme suit:

  • Délégation commerciale organisée par Export Québec;
  • Délégation du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec et les Offices jeunesse internationaux du Québec;
  • Délégation CAP COP 22;
  • Délégation Forum des compétences Canado-Marocaines.

Mentionnons également que l’innovation technologique québécoise est bien représentée à la COP 22, alors que les systèmes Intello de l’entreprise Aquartis sont en activité sur le site de l’événement. Ces installations recyclent l’eau résiduaire savonneuse et contribuent à réduire la consommation d’eau.

Par ailleurs, près de 25 représentants de la société civile sont présents à la COP 22 pour participer aux activités entourant les négociations onusiennes sur le climat. Le milieu universitaire, municipal, de la recherche scientifique, de la coopération internationale ainsi que les organismes non gouvernementaux sont représentés.

La mise en œuvre de l’Accord de Paris est l’affaire de tous, et la présence d’autant de Québécoises et de Québécois qui ont des solutions à proposer envoie un message très clair à la communauté internationale : le Québec est en action. D’ailleurs, notre gouvernement a soutenu des institutions et organismes non gouvernementaux ayant une expertise reconnue dans le domaine afin qu’elles puissent participer à la COP 22. Nos organisations auront ainsi l’occasion de mettre en valeur leurs innovations, leurs avancées et leurs solutions pour un monde prospère et une économie moderne et sobre en carbone.

– David Heurtel