Retour aux communiqués
Communiqué de presse
29 août 2018

Maryse Lapierre défend le comté des Îles-de-la-Madeleine


 Îles-de-la-Madeleine, le 29 août 2018. – La candidate du Parti libéral du Québec (PLQ) pour le comté des Îles-de-la-Madeleine, Maryse Lapierre, s’inquiète de la légèreté avec laquelle le candidat péquiste, Joël Arseneau, aborde la protection d’un comté électoral spécifique pour le territoire des Îles-de-la-Madeleine.

Maryse Lapierre rappelle que le Parti Québecois, Québec solidaire et la Coalition avenir Québec ont signé, le 9 mai dernier, une entente selon laquelle ils modifieraient le mode de scrutin pour ramener le nombre d’élus de 125 dans la formule actuelle à 75 dans la formule proposée. Étant le plus petit comté en termes d’électeurs, il est utopique de penser que, dans cette formule, les Madeliniennes et Madelinots conserveraient leur comté. La nomination de 50 autres députés de façon partisane par chacun des partis ne garantit pas non plus un député pour les Madeliniennes et Madelinots. Le Parti Québécois a même affirmé envisager un système où les députés seraient élus selon les contours approximatifs de la carte électorale fédérale, ce qui assimilerait les Îles-de-la-Madeleine à la Gaspésie.

Tous les partis, à l’exception du Parti libéral du Québec, se sont engagés à faire adopter cette réforme même sans avoir l’unanimité en Chambre, ce qui contredit les propos tenus par Joël Arseneau devant des militants dimanche dernier.

« Le candidat péquiste doit exiger immédiatement que son parti se retire de ce pacte néfaste pour les Îles-de-la-Madeleine. Autrement, sera-t-il prêt à contredire son chef pour l’avenir de notre communauté? »

Maryse Lapierre, candidate libérale dans la circonscription des Îles-de-la-Madeleine

Maryse Lapierre attend également avec impatience les commentaires des candidats de Québec solidaire et de la Coalition Avenir Québec, leur chef ayant aussi signé cette entente.

« Le Parti libéral du Québec est le seul parti qui s’est assuré de la préservation d’un comté spécifique pour les Îles-de-la-Madeleine en refusant ce pacte. Il est aussi le parti qui a reconnu et enchâssé le statut particulier du territoire de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine, dont les bénéfices ont été immédiats et nombreux depuis l’adoption de ce décret »

Maryse Lapierre, candidate libérale dans la circonscription des Îles-de-la-Madeleine