Nadine Girault suit les traces de son prédécesseur : méconnaissance et improvisation dans ses dossiers
Retour aux communiqués
Communiqué de presse
18 août 2020

Nadine Girault suit les traces de son prédécesseur : méconnaissance et improvisation dans ses dossiers

Nadine Girault suit les traces de son prédécesseur : méconnaissance et improvisation dans ses dossiers

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

ÉTUDE DES CRÉDITS BUDGÉTAIRES

Questionnée pendant l’étude des crédits budgétaires sur les dépenses et les investissements du Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, la ministre Nadine Girault a eu beaucoup de difficulté à défendre le bilan de son ministère et à expliquer les décisions improvisées de son prédécesseur.

À la lecture des réponses incomplètes de la ministre Girault, rappelons que François Legault avait lui-même promis que ce serait l’ensemble des travailleurs en CHSLD qui pourraient obtenir une passerelle vers l’obtention d’une résidence permanente. La réalité étant que la ministre a laissé tomber ces personnes puisque cette promesse a été brisée. Quant au Programme de l’expérience québécoise (PEQ), nous avons constaté qu’il y a davantage de fonctionnaires pour assurer les suivis de dossiers tout en ayant plus de retard dans le traitement des demandes. Finalement, nous apprenons que les rencontres organisées par le Groupe d’action contre le racisme (GACR) sont confidentielles et nous ne pouvons pas savoir quels groupes ont été consultés.

La ministre Nadine Girault nous a démontré durant cette étude des crédits à quel point elle ne maîtrise pas ses dossiers. Les personnes immigrantes ou demandeurs d’asile ont besoin d’être rassurés et d’avoir la conviction que leurs messages seront portés à l’Assemblée nationale puisqu’actuellement ils ne le sont pas.

– Gaétan Barrette, député de La Pinière et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’immigration

Je suis très préoccupée par l’inaction du gouvernement de François Legault actuellement dans le dossier du racisme. La ministre de l’Immigration qui est également la coprésidente du Groupe d’action contre le racisme (GACR) est incapable de se prononcer sur des enjeux extrêmement importants dans le contexte actuel. Je me demande qui travaille vraiment dans ce dossier et où est passé le leadership ?

– Jennifer Maccarone, députée de Westmont-Saint-Louis et porte-parole de l’opposition officielle en matière de diversité et d’inclusion