Retour aux communiqués
Communiqué de presse
23 avril 2021

Le Parti libéral présente 27 propositions pour l’avenir de la langue française


Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

Riche de sa diversité et d’une langue commune incarnant, depuis des siècles, la vitalité de notre nation, berceau de la francophonie en Amérique du Nord, le Québec a, plus que jamais, un devoir historique et essentiel de veiller à la promotion et à la vitalité de sa langue française. C’est pourquoi la cheffe de l’opposition officielle et porte-parole responsable de la Charte des régions, madame Dominique Anglade, et la porte-parole pour la protection de la langue française, madame Hélène David, présentent 27 propositions audacieuses qui constituent la position du Parti libéral du Québec en matière de langue française. Issues d’une réflexion approfondie, ces propositions s’inscrivent dans une volonté de défendre avec fermeté et fierté notre langue française, dans le respect du vivre ensemble, caractéristique de la nation québécoise.

Il est de notre devoir, pour maintenant et pour toujours, de garder bien vivante cette langue française qui nous habite, dans ce Québec bâti par ceux et celles qui nous ont précédés, habité par nous et protégé à jamais pour ceux et celles qui nous suivront. Issues d’une réflexion approfondie et de plusieurs consultations, nos 27 propositions constituent une position audacieuse et sans équivoque pour le Parti libéral du Québec en matière de langue française. Audacieuse puisque pour nous, les défis actuels en matière linguistique sont loin d’être une fatalité. Au contraire, ils appellent à une mobilisation de l’ensemble des forces vives du Québec afin de faire prospérer notre langue commune. Il était nécessaire pour notre formation politique d’identifier les principes fondamentaux qui guident ces propositions. Avec l’objectif de rassembler l’ensemble des Québécoises et des Québécois, de toutes les origines, autour du droit inaliénable de travailler en français, de la responsabilité partagée de tous de veiller à la vitalité du français au Québec, de la qualité de notre langue, autant parlée qu’écrite, du partenariat avec les communautés d’expression anglaise et du succès de l’accueil et de l’intégration de nos nouveaux arrivants. Parce que le français, c’est notre langue, notre force et notre avenir, il est primordial qu’elle puisse s’appuyer sur l’exemplarité de l’État et c’est ce que nous proposons aux Québécois dans cette démarche essentielle pour ensemble faire vivre notre langue française, héritée de nos ancêtres, et que nous comptons léguer à nos enfants perpétuant ainsi une riche tradition francophone en cette terre d’Amérique.

– Dominique Anglade, cheffe de l’opposition officielle et porte-parole responsable de la Charte des régions.

Depuis plusieurs mois, la vitalité de la langue française, notamment à Montréal, fait les manchettes. Nous avons le devoir de protéger notre langue française, parlée par seulement 2 % des habitants en Amérique du Nord. C’est ce que nous faisons en présentant ces propositions qui touchent tous les aspects de la société : de l’éveil au français des jeunes jusqu’à la langue en milieu de travail, en passant par les études supérieures sans oublier évidemment la place du français dans l’espace public, la francisation des immigrants et l’action du gouvernement. Tout comme Robert Bourassa l’a fait il y a près de 50 ans, nous souhaitons donner un souffle nouveau à notre langue officielle, avec des mesures audacieuses et fortes, et ce, dans le respect des droits de la communauté d’expression de langue anglaise. Parce que le français, c’est notre langue, notre force et notre avenir, nous agissons afin de léguer aux générations futures une société battant au rythme d’une langue française forte et vigoureuse aux accents bien de chez nous.

– Hélène David, porte-parole pour la protection de la langue française

Pour consulter les propositions : notrelangue.quebec