Propos du premier ministre sur la pénurie de main-d’œuvre - le PLQ défend les entrepreneurs du Québec
Retour aux communiqués
Communiqué de presse
18 juin 2019

Propos du premier ministre sur la pénurie de main-d’œuvre – le PLQ défend les entrepreneurs du Québec

Propos du premier ministre sur la pénurie de main-d’œuvre - le PLQ défend les entrepreneurs du Québec

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

Une déconnexion complète de la réalité !

De mieux en mieux. Pour François Legault: 👉 Les entreprises qui ne paient pas plus de 50 000$ par années ne valent pas la peine d'être sauvées de la pénurie de main-d'oeuvre. 👉 Il les laisse tomber complètement ! Est ce que l'on pourrait être plus déconnecté ?👉There are 118,250 vacancies in Quebec right now. The biggest economic challenge for Quebec companies, M. Prime minister !Il est beau votre #Nationalisme #économique, M. Legault ! Écoutez le par vous-même parler de cet enjeu pour des secteurs, qui pour lui, n'ont vraiment aucune importance.👇#PME #commercedudétail #tourisme

Posted by Monsef Derraji on Tuesday, June 18, 2019

En entrevue sur les ondes du 98,5 ce matin, le premier ministre a évoqué vouloir prioriser et favoriser l’arrivée d’immigrants qui seront à même d’occuper un emploi « payant » plutôt que ceux intéressés à travailler dans les domaines du tourisme, de la restauration ou du commerce de détail. Il a même affirmé que ces secteurs d’activité auront de la difficulté à recruter de la main-d’œuvre.

Le député de Nelligan et porte-parole libéral en matière de PME et d’innovation, M. Monsef Derraji, et la députée de Fabre et porte-parole libérale en matière d’emploi, de solidarité sociale et pour les ainés et les proches aidants, Mme Monique Sauvé, dénoncent les propos du premier ministre.

Actuellement au Québec, il n’y a pas moins de 118 250 postes à combler dans l’ensemble des secteurs d’activité. La pénurie de main-d’œuvre est bien réelle et représente le plus grand défi économique du Québec.

François Legault est complètement déconnecté! Sans plan pour s’attaquer au plus grand défi économique du Québec, le premier ministre demande aux entrepreneurs de prendre leur mal en patience ou de fermer leur entreprise s’ils ne sont pas prêts à offrir des salaires plus élevés. Le manque de travailleurs affecte particulièrement les régions où le tourisme et le domaine de la restauration sont souvent les principaux moteurs économiques. La CAQ tourne le dos aux régions du Québec et à ses entrepreneurs.

– Monsef Derraji, député de Nelligan et porte-parole libéral en matière de PME et d’innovation

Le premier ministre continue de ne vouloir que des emplois à 50 000$ et plus au Québec. En plus de l’industrie touristique, avec lui on oublie la pénurie de préposées aux bénéficiaires, l’action communautaire autonome et combien d’autres. Bref, il oublie des milliers d’emplois au cœur de l’économie du Québec, au cœur du service aux citoyens. Est-ce que le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, et la ministre responsable des Aînés et des proches aidants, Mme Marguerite Blais, sont d’accord avec leur premier ministre ?

– Monique Sauvé, députée de Fabre et porte-parole libérale en matière d’emploi, de solidarité sociale et pour les ainés et les proches aidants

 

Vous aimerez lire aussi