Mise à jour économique de la CAQ
Retour aux communiqués
Communiqué de presse
09 juillet 2020

Programme de l’expérience québécoise : les promesses de la CAQ doivent être respectées

Mise à jour économique de la CAQ

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

Le porte-parole du Parti libéral du Québec en matière d’immigration, M. Gaétan Barrette, estime que la promesse du gouvernement de François Legault quant à la clause de droit acquis dans la réforme du Programme de l’expérience québécoise (PEQ) n’a pas été respectée.

L’annonce faite ce matin par la ministre de l’Immigration, Mme Nadine Girault, fait état d’une clause de droit acquis qui s’appliquera uniquement pour un certain nombre d’étudiants, soit ceux qui ont obtenu un diplôme admissible au PEQ ou qui l’obtiendront d’ici le 31 décembre 2020. Cette mesure met à l’écart une bonne quantité d’étudiants qui ont déjà entamé le processus, mais qui en sont aux premières années de leur cheminement académique.

Depuis l’annonce de la nouvelle mouture du PEQ, le PLQ est préoccupé par les délais de traitement, l’allongement de l’expérience requise pour être admissible au programme, l’importance d’une clause de droits acquis ainsi que le rayonnement du Québec à l’étranger.

Bien sûr, l’annonce de la ministre est un pas dans la bonne direction, mais en voulant corriger des injustices flagrantes, elle en commet une nouvelle en proposant une mesure carrément discriminatoire. L’injustice touchait tous les étudiants et les travailleurs en lien avec le PEQ, la mesure proposée n’en touche qu’une partie. Pire encore, par cette annonce vient disparaitre l’avantage compétitif du Québec face aux autres provinces. La pire nouvelle est que la ministre exprime déjà son refus de toute modification ultérieure de ce programme.

–M. Gaétan Barrette, député de La Pinière et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’immigration.

Le Québec a toujours eu un pouvoir d’attraction à l’international. Nous avons recruté des gens de partout sur le globe qui rêvaient de participer à l’avancement de notre collectivité. Il s’agit d’un rêve brisé, car les règles du jeu ont été changées en cours de route. L’image du Québec en prend un solide coup en raison de promesses qui n’ont pas été tenues.

–Mme Nicole Ménard, députée de Laporte et porte-parole de l’opposition officielle en matière de relations internationales.

Vous aimerez lire aussi