Retour aux communiqués
Communiqué de presse
31 janvier 2020

Étude détaillée du PL 40 : l’improvisation du ministre Roberge ralentit les travaux


Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé


Photo : Facebook de Jean-François Roberge

La porte-parole libérale en matière d’Éducation, Marwah Rizqy, déplore que le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge accuse l’opposition de faire de l’obstruction dans le projet de loi 40 qui prévoit notamment la réforme des commissions scolaires. Le ministre est l’unique responsable des délais dans l’avancée de ce projet de loi, souligne Mme Rizqy.

La porte-parole libérale trouve pour le moins surprenant qu’à l’aube de la rentrée parlementaire, qui aura lieu mardi prochain, le gouvernement de François Legault brandisse déjà la menace d’un bâillon. Ce n’est certainement pas la meilleure manière de démontrer de la bonne foi et de témoigner de la collaboration à l’égard des oppositions.

Le ministre de l’Éducation s’est présenté à l’étude détaillée sur le PL 40 sans être préparé, ce qui l’a mené à présenter de nombreux amendements et à suspendre pendant plusieurs heures. Lors d’une séance, le ministre Roberge a retiré à trois reprises son propre amendement pour corriger des lacunes.

Je mets au défi le ministre Roberge de démontrer que l’opposition a freiné l’avancée de son projet de loi. Il est le grand responsable des délais encourus en raison de la méconnaissance de son propre projet de loi. Il devrait plutôt remercier l’opposition qui lui a permis, à maintes reprises, de bonifier les amendements qu’il propose. Si le ministre souhaite un bâillon qu’il en assume la responsabilité, mais qu’il ne tente pas de faire porter l’odieux à l’opposition. Il suffit de visionner le déroulement de l’étude détaillée jusqu’à présent pour constater le manque de préparation du ministre. La CAQ a un agenda et le ministre Roberge a reçu la commande de clore le PL 40 rapidement. Il avait pourtant assuré, il y a deux semaines, qu’il ne préconiserait pas un bâillon.

– Marwah Rizqy, porte-parole libérale en matière d’Éducation

Vous aimerez lire aussi