Retour aux communiqués
Communiqué de presse
23 mars 2021

Plan de sortie de crise pour le milieu culturel – la CAQ refuse d’entendre les créateurs et les travailleurs du milieu


Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

Le gouvernement de François Legault démontre une fois de plus qu’il n’a pas l’intention d’aider concrètement le milieu culturel et se montre fermé à l’élaboration d’un plan d’action. En effet, l’opposition officielle avait proposé d’élaborer un vrai plan de sortie de crise pour le milieu culturel et d’organiser des auditions publiques en ce sens. La CAQ s’est opposée, ce matin, à ce que les Québécois entendent les créateurs et les travailleurs du milieu culturel sur la question et nous prive ainsi d’un dialogue qui aurait, à notre sens, permis de dresser des recommandations d’actions au gouvernement à cet égard.

Les députés ministériels caquistes membres de la Commission de la culture et des communications ont voté contre la proposition de mandat d’initiative adressée en octobre dernier par la porte-parole de l’opposition officielle en matière de culture et de communications, madame Christine St-Pierre, qui réclamait que les parlementaires puissent entendre les créateurs et les travailleurs du milieu considérant le contexte actuel et que le secteur culturel est l’un des plus touchés par la pandémie, d’autant que les perspectives de reprise évoquent de l’inquiétude dans le milieu.

Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement caquiste ne souhaite pas tout mettre en œuvre pour élaborer un réel plan de sortie de crise. Entendre des experts afin de planifier les prochains mois aurait été un grand premier pas et la lueur d’espoir attendue par nos créateurs, particulièrement ceux des arts vivants. Nous le savons, les mesures de soutien annoncées pour eux sont de l’aide à court terme et peu adaptée à leurs réalités. De plus, ce n’est pas tout de mettre de l’argent, le tout doit être accompagné d’un plan. Il y a plus d’un an maintenant que les activités culturelles ont été arrêtées et que la déprime a envahi nos salles de spectacle, nos théâtres et nos cinémas. Il faut agir vite et urgemment réviser les lois sur le statut de l’artiste. Un petit effort d’ouverture de la part de la CAQ aurait été une réelle bouffée d’air frais pour le milieu. Plutôt que ça, on l’abandonne encore une fois.

– Christine St-Pierre, députée de l’Acadie et porte-parole de l’opposition officielle en matière de culture et de communications.