Retour aux communiqués
Annonce gouvernementale
22 juin 2017

900 000 $ pour le programme Nager pour survivre


 

Liens connexes :

Le programme Nager pour survivre
https://www.sauvetage.qc.ca/fr/services/milieu-scolaire/nager-pour-survivre

La Société de sauvetage
https://www.sauvetage.qc.ca/fr

La Politique Au Québec, on bouge!
http://www.education.gouv.qc.ca/dossiers-thematiques/au-quebec-on-bouge/

QUÉBEC, le 22 juin 2017 – Dans le but d’améliorer l’offre du programme Nager pour survivre auprès des élèves de 3e et 4e années du primaire, une aide financière de 900 000 $ sur trois ans est accordée à la Société de sauvetage (division du Québec).

Le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, M. Sébastien Proulx, a profité de la fin des classes et du début de la saison de la baignade pour en faire l’annonce aujourd’hui. Il était accompagné du directeur général de la Société de sauvetage (division du Québec), M. Raynald Hawkins, et de la marraine d’honneur du programme Nager pour survivre, Mme Sylvie Bernier.

Le programme Nager pour survivre offre aux enfants une initiation aux techniques de survie en eau profonde. La Société de sauvetage s’est réjouie de cette annonce qui devrait permettre d’initier environ 12 000 élèves par année, pour un total de 36 000 enfants sur trois ans.

Citations :

Le programme Nager pour survivre contribue doublement à la mission du Ministère en faisant la promotion de la pratique d’activités physiques, en plus de prévenir les traumatismes (noyades et quasi-noyades) liés aux activités récréatives et sportives. Il nous semble essentiel de continuer à travailler à la diminution du nombre de noyades au Québec.

-Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

La subvention permettra aux élèves de 3e et 4e années de vivre une expérience unique, qui permet de prévenir les noyades et de faire bouger les jeunes. Deux causes que j’ai particulièrement à cœur!

-Sylvie Bernier, marraine d’honneur du programme Nager pour survivre de la Société de sauvetage

Pour un enfant, Nager pour survivre, c’est trois belles sorties à la piscine du quartier durant lesquelles il s’amusera, bougera et prendra conscience que savoir se baigner ou s’amuser dans l’eau est bien différent de savoir suffisamment nager pour être en mesure de survivre à une chute inattendue dans l’eau.

-Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage

Faits saillants :

  • L’accélération du déploiement du programme Nager pour survivre fait partie des mesures annoncées dans la Politique de l’activité physique, du sport et du loisir Au Québec, on bouge!.
  • Le programme Nager pour survivre, élaboré par la Société de sauvetage et recommandé par de nombreux coroners, permet aux élèves du 2e cycle du primaire de prendre conscience de leur capacité en milieu aquatique et de développer des habiletés pour survivre à une chute inattendue en eau profonde. Il ne remplace pas les cours de natation.
  • Ce programme comporte trois leçons en classe sur la sécurité aquatique, auxquelles s’ajoutent trois leçons d’une heure en piscine au cours desquelles les enfants apprennent à entrer en eau profonde par roulade, c’est-à-dire en étant désorientés, à nager sur place pendant 60 secondes et, finalement, à nager sur 50 mètres.