Dominique Anglade : propositions libérales au gouvernement de François Legault
Retour aux communiqués
Communiqué de presse
11 décembre 2020

Une opposition officielle à la défense des intérêts des Québécoises et des Québécois

Dominique Anglade : propositions libérales au gouvernement de François Legault

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre si vous soutenez les propositions de l’équipe libérale

La cheffe de l’opposition officielle et porte-parole responsable de la Charte des régions, madame Dominique Anglade, accompagnée du leader parlementaire adjoint, monsieur Monsef Derraji ont procédé aujourd’hui au bilan des derniers mois alors que s’achève la session parlementaire d’automne 2020.

La pandémie actuelle est difficile pour tout le monde. Nous avons honoré le mandat et la confiance que les Québécois nous ont confiés en faisant des propositions réalistes et audacieuses. Ainsi, les Québécoises et les Québécois ont tous bénéficié de ces gains.

Des propositions constructives

Voici quelques-unes de nos propositions au gouvernement de François Legault :

  • Adopter rapidement un programme de couverture publique universelle de la psychothérapie ;
  • Mettre en place les projets-ratios afin de réduire le nombre de patients pris en charge par chaque professionnel en soins ;
  • Offrir de l’aide directe à nos PME ;
  • Mettre en place des cliniques mobiles de dépistage pour nos écoles ;
  • Offrir des masques gratuits dans nos écoles ;
  • Assurer une ventilation adéquate dans nos écoles ;
  • Offrir un congé de taxes foncières pour nos hôteliers en 2020 ;
  • Défendre la création d’un code de conduite pour encadrer les relations contractuelles entre nos entreprises québécoises, nos fermes familiales et les grandes chaînes commerciales comme Walmart ;
  • Interdire les batailles dans les activités sportives auxquelles participent des personnes âgées de moins de 18 ans ;

Les mois que nous venons de vivre se sont déroulés dans un contexte particulier. Comme opposition officielle, nous avons tendu la main au gouvernement pour travailler avec lui afin d’unir nos idées pour endiguer cette pandémie. Nous avons soumis une multitude de propositions au gouvernement tout au long de la session. Des propositions axées sur la réalité de nos régions, de nos villes et de nos municipalités. C’est près d’une trentaine de propositions que notre équipe de députés a présentées et qui émanaient des besoins sur le terrain. Nous n’avons jamais baissé les bras et nous avons obtenu des gains importants pour les Québécois dans le cadre de nos échanges en commission parlementaire. D’ailleurs, c’est notre formation politique qui a demandé l’audition du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, et c’est nous qui avons demandé la tenue d’une véritable enquête publique sur la gestion de la pandémie.

Dominique Anglade, cheffe de l’opposition officielle et porte-parole responsable de la Charte des régions

 À titre de Leader parlementaire de l’opposition officielle, je suis fier et satisfait du travail que nous avons accompli au cours de cette dernière session. Les travaux parlementaires ont été teintés, à regret, par l’ombre de la pandémie de la Covid-19. Notre rôle, comme opposition officielle, est de questionner le gouvernement dans sa gestion de crise et nous le faisons dans un esprit de collaboration et afin de répondre aux inquiétudes et aux questionnements des Québécois. Nous avons également fait des propositions législatives constructives en présentant, notamment, un premier projet de loi visant à interdire les thérapies de conversion, pressant ainsi le gouvernement à agir en ce sens. Nous avons aussi proposé un projet de loi afin d’interdire les batailles pour les mineurs dans les sports pour les protéger et éviter les problèmes de santé qui peuvent en découler. À travers des amendements et des échanges en commission parlementaire, le Parti libéral a fait des gains importants en renforçant, notamment, les pouvoirs de l’Autorité des marchés publics, et ce, afin de s’assurer d’éviter toute forme de corruption dans le projet de loi n° 66 du gouvernement, Loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure. Nous avons été efficaces, rigoureux, à l’écoute et constructifs, et ce, dans l’intérêt supérieur de l’ensemble des Québécois.

André Fortin, leader de l’opposition officielle et porte-parole en matière de finances publiques