Retour aux communiqués
Annonce gouvernementale
08 février 2018

REM : le plus grand projet de transport collectif au Québec se concrétise


Montréal, le 8 février 2018. — Moins de deux ans après son dévoilement, le projet du REM, dont le Gouvernement du Québec est partenaire, devient concret. La Caisse de dépôt et placement du Québec a annoncé ce matin que la construction débuterait en avril 2018 et que les premiers usagers monteront à bord dès l’été 2021. La sélection du Groupe NouvLR et du Groupe des partenaires pour la mobilité des Montréalais (PMM) comme consortiums privilégiés a également été dévoilée.

Rappelons que le REM, qui s’étendra sur 67 km, représente la plus grande infrastructure intégrée en transport public depuis le métro de Montréal, inauguré en 1966. Son coût de construction est de 6,3 milliards de dollars. Le Gouvernement du Québec s’est engagé pour 1,283 milliard de dollars. Il permettra la création de 34 000 emplois en période de construction et de 1 000 emplois permanents en période d’exploitation. Dans la région métropolitaine, il réduira les pertes économiques liées à la congestion routière de près de 1,9 G$ par année et diminuera les GES de 680 000 tonnes sur 25 ans d’exploitation.

Citations :

Avec le projet du Réseau express métropolitain, nous donnons le signal d’une nouvelle ère de grands projets au Québec. Ceux-ci font appel à notre expertise, à notre savoir-faire et à notre créativité, et contribuent à améliorer la qualité de vie des Québécoises et des Québécois au quotidien. D’ailleurs, près de 65 % du contenu sera local. Aujourd’hui, sous nos yeux, c’est un des visages du nouveau Québec que nous voyons apparaître. Le Québec, Montréal et nos régions vont mieux. Notre gouvernement a l’ambition d’aller encore plus loin. 

Philippe Couillard, premier ministre du Québec

Ce projet répond à une priorité pour notre gouvernement : améliorer la qualité de vie des Québécoises et des Québécois en s’attaquant à l’enjeu majeur de la mobilité. En élargissant l’offre de transport en commun sur le territoire de la région métropolitaine de Montréal, sans générer d’émissions polluantes, le gouvernement contribue à l’atteinte de ses objectifs, notamment en matière de diminution de la congestion routière et du recours à l’auto solo. C’est assurément un projet gagnant pour tout le Québec.

André Fortin, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports