Retour aux communiqués
Communiqué de presse
27 janvier 2020

2e rencontre pour l’application du rapport Viens : une occasion pour la CAQ de démontrer sa réelle volonté d’agir


Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

Le porte-parole libéral en matière d’Affaires autochtones, M. David Birnbaum, espère cette fois-ci que la ministre des Affaires autochtones, Sylvie d’Amours, saura saisir l’occasion et profitera de cette rencontre qui se déroule, aujourd’hui, à Montréal entre les Premières nations et son gouvernement pour prendre des engagements concrets afin d’assurer l’application des recommandations issues du rapport Viens.

L’automne dernier, le premier ministre du Québec, M. François Legault a offert des excuses aux Premières nations pour la discrimination qu’elles ont subie par le passé. Il a alors promis d’agir en donnant suite aux 142 recommandations formulées dans le rapport Viens.

Une première rencontre de travail, tenue le 17 octobre dernier, a causé beaucoup de déception au sein des Premières nations. L’absence du premier ministre Legault avait notamment été décriée. Depuis cette rencontre, il semble y avoir eu peu d’avancées pour la mise en place du rapport Viens.

L’absence du premier ministre à cette seconde rencontre et la décision du gouvernement de contester la loi fédérale C-92, annoncée tout juste avant Noël, laissent planer un doute sur le sérieux que le gouvernement accorde à ses relations avec les Premières nations.

La rencontre d’aujourd’hui est l’occasion à ne pas manquer pour le gouvernement s’il est vraiment sincère dans sa volonté d’agir.

Cette rencontre est cruciale pour le gouvernement. La ministre d’Amours doit démontrer la bonne foi de son gouvernement à l’égard des Premières nations. Jusqu’à présent, nous avons l’impression que la CAQ tient ces rencontres sans véritables intentions d’élaborer un plan d’action concret. Au-delà des excuses, il y a les actions. J’espère que la ministre comprend l’importance de cette rencontre et saura nous rassurer sur le sérieux de cette démarche.

– David Birnbaum, porte-parole libéral en matière d’Affaires autochtones.