Retour aux communiqués
Communiqué de presse
02 mars 2018

Sabrina Chartrand, candidate libérale dans la circonscription de Groulx


Rosemère, le 2 mars 2018. – C’est entouré de plusieurs militants et sympathisants que Sabrina Chartrand a été investie comme candidate officielle du Parti libéral du Québec (PLQ) dans la circonscription de Groulx aux prochaines élections générales de 2018.

Je suis très enthousiaste à l’idée de relever ce beau défi ! Je souhaite profondément faire une différence positive dans le quotidien de mes concitoyens. Je veux améliorer leur qualité de vie et surtout les accompagner dans la réalisation de nos projets et de nos idées afin que Groulx soit un comté encore plus dynamique et prospère.

Sabrina Chartrand, candidate libérale de Groulx pour les élections générales de 2018

Son parcours universitaire et professionnel reflète bien ses intérêts diversifiés pour la politique et le droit. Elle a d’abord pu se familiariser avec le rôle de député en observant de près le travail des élus sur la colline parlementaire d’Ottawa lors de ses études avant d’aller travailler pour le ministre Robert Poëti comme conseillère politique. Puis, elle a décidé d’approfondir ses connaissances dans le domaine du droit. Elle a d’ailleurs travaillé comme assistante de recherche dans un cabinet d’avocats et a contribué à la réalisation du premier livre concernant le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) du Québec.

Je suis très motivée en vue de cette campagne. Je suis d’ailleurs déjà à la rencontre des citoyens depuis quelques mois. Je compte continuer activement à être présente pour les citoyens de Groulx afin de leur démontrer que je suis la meilleure personne pour défendre leurs idées et pour porter leur voix.

Sabrina Chartrand

Rappelons également que le gouvernement libéral a rétabli l’équilibre des finances publiques pour nous donner les moyens d’investir davantage dans nos priorités. Depuis mai 2014, plus de 225 500 emplois ont été créés au Québec ; le taux de chômage n’a jamais été aussi bas qu’il l’est depuis plusieurs mois ; plus de 1 000 000 de Québécois ont trouvé un médecin de famille ; il y a eu une baisse des impôts, ainsi que des investissements majeurs en santé et en éducation, notamment.