Retour aux communiqués
Communiqué de presse
1er octobre 2019

Les sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac attendent François Legault


Quelque 6000 familles de Sainte-Marthe-sur-le-Lac touchées par la rupture d’une digue en avril dernier tentent depuis des semaines d’obtenir l’écoute du premier ministre du Québec, M. François Legault. Jusqu’ici, leurs demandes demeurent sans réponse.

Ces citoyens se sentent abandonnés par le gouvernement. La porte-parole libérale en matière de sécurité publique, Mme Marie-Claude Nichols, est allée à leur rencontre récemment pour constater l’ampleur des dégâts et la détresse vécue par ces citoyens.

Mme Nichols a profité de son passage pour réaliser une vidéo avec des résidents touchés afin de sensibiliser le premier ministre à leur réalité. Ces gens, à bout de ressources, somment le premier ministre Legault de faire preuve d’humanité et de compassion en acceptant de les rencontrer.

Le collectif de citoyens rencontré par Mme Nichols exhorte le gouvernement à adapter l’aide à la situation particulière qu’ils ont vécue.

Il s’agit d’une digue entretenue conjointement par la municipalité et le ministère de l’Environnement qui se devaient d’effectuer des travaux de renforcement depuis plusieurs mois. Les citoyens sont les victimes collatérales de ce retard dans les travaux. Si la piscine hors terre de votre voisin cède et inonde votre sous-sol, vos assurances vont s’appliquer. Pourquoi à Sainte-Marthe-sur-le-Lac les résidents devraient-ils faire les frais d’une situation dont ils sont les victimes ? Le premier ministre a la responsabilité d’agir rapidement afin d’indemniser pleinement les sinistrés.

—Marie-Claude Nichols, députée de Vaudreuil et porte-parole libérale en matière de sécurité publique