Retour aux communiqués
Annonce gouvernementale
11 décembre 2017

Stratégie gouvernementale pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires 2018-2022 – Les régions aux commandes


Le gouvernement du Québec a dévoilé aujourd’hui la Stratégie gouvernementale pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires 2018‑2022. Fruit d’une vaste consultation qui a permis à toutes les régions de déterminer leurs priorités, cette stratégie guidera les actions du gouvernement du Québec pour les prochaines années. Il s’agit d’un véritable changement de culture. Désormais, les décisions se prendront du bas vers le haut. En effet, le gouvernement alignera ses actions sur les priorités ciblées par les acteurs régionaux. Les ministères et organismes gouvernementaux devront ainsi adapter leurs actions de façon à répondre à ces priorités.

C’est le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, M. Martin Coiteux, qui a procédé au lancement officiel de la Stratégie à Shawinigan. Pour l’occasion, il était accompagné de la ministre du Tourisme, ministre responsable de la région de la Mauricie et députée de Laviolette, Mme Julie Boulet, de l’adjoint parlementaire du premier ministre pour les régions et député de Maskinongé, M. Marc H. Plante, du président de la Fédération québécoise des municipalités, M. Richard Lehoux, et de l’administrateur de l’Union des municipalités du Québec et maire de Shawinigan, M. Michel Angers.

Citations :

Une véritable révolution est en cours dans les milieux municipal et régional. Déjà, nous avons reconnu les municipalités en tant que gouvernements de proximité et aujourd’hui, nous allons encore plus loin dans la plus grande décentralisation des pouvoirs de l’histoire municipale du Québec. Avec la nouvelle stratégie pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires, le gouvernement sera véritablement au service des régions. Dans le nouveau Québec, les régions sont aux commandes.

Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal

La Stratégie permettra au gouvernement d’axer ses interventions sur les besoins spécifiques de chacune des communautés du Québec. Je prends pour exemple la Mauricie, région que je représente fièrement en tant que ministre. La Stratégie répondra au défi de l’exode et aussi à celui du vieillissement de la population qui est plus significatif dans notre communauté que dans celles du reste de la province.

Julie Boulet, ministre du Tourisme, ministre responsable de la région de la Mauricie et députée de Laviolette

L’évolution du modèle de gouvernance régionale assurera une meilleure concertation, mais aussi des interventions mieux adaptées aux besoins des régions ainsi qu’une prise de décision qui se rapproche des citoyens.

Marc H. Plante, adjoint parlementaire du premier ministre pour les régions et député de Maskinongé

« La stratégie du gouvernement présentée aujourd’hui mise sur les forces de changement et de développement que sont les MRC et les municipalités locales, auxquelles elle ajoute celles du gouvernement. C’est en travaillant ensemble que l’on assurera l’occupation et la vitalité de l’ensemble des territoires du Québec. »

Richard Lehoux, président de la Fédération québécoise des municipalités

« Le gouvernement est toujours gagnant lorsqu’il établit ses priorités de développement local et régional en fonction de l’expertise et des connaissances des élues et élus locaux. Renforcer l’ancrage régional des actions gouvernementales est une nécessité. »

Michel Angers, administrateur de l’Union des municipalités du Québec et maire de Shawinigan

Faits saillants :

  • En 2017, le ministre Coiteux, accompagné des ministres responsables des régions, a effectué une tournée de consultation auprès des élus municipaux et régionaux afin de recueillir les priorités des régions et les projets à mettre en œuvre pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires.
  • Les élus en région ont mis sur pied des comités directeurs qui ont réalisé des exercices de réflexion et de concertation dans leurs communautés. Les priorités qu’ils ont établies constituent le cœur de la nouvelle stratégie. Une partie entière de cette dernière est d’ailleurs consacrée aux priorités propres à chacune des régions, à raison d’un chapitre par région. Les priorités formulées pourront, au besoin, être révisées à compter de 2019.
  • Afin d’assurer le succès de cette stratégie, le gouvernement, par l’intermédiaire de ses ministères et organismes, devra adapter ses actions et ses programmes de manière à répondre aux priorités régionales. L’intervention des ministères sera inscrite dans des plans d’action qui devront être rendus publics d’ici mars 2018. Ces derniers seront ensuite regroupés dans un plan d’action commun à l’été 2018.
  • Pour appuyer la Stratégie, le gouvernement du Québec a adopté trois projets de loi ambitieux :
    • Loi accordant le statut de capitale nationale à la Ville de Québec et augmentant à ce titre son autonomie et ses pouvoirs;
    • Loi visant principalement à reconnaître que les municipalités sont des gouvernements de proximité et à augmenter à ce titre leur autonomie et leurs pouvoirs;
    • Loi augmentant l’autonomie et les pouvoirs de la Ville de Montréal, métropole du Québec.
  • Le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire soutiendra les priorités des régions en finançant des projets durables sur tout le territoire grâce à différents fonds :
    • Fonds de développement des territoires;
    • Fonds d’appui au rayonnement des régions;
    • Fonds de développement économique de Montréal;
    • Fonds de la région de la Capitale-Nationale.