Trop-perçus d’Hydro-Québec : Le remboursement promis n’est qu’une illusion
Retour aux communiqués
Communiqué de presse
17 septembre 2019

Trop-perçus d’Hydro-Québec : le remboursement promis n’est qu’une illusion

Trop-perçus d’Hydro-Québec : Le remboursement promis n’est qu’une illusion

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

La liste des importantes promesses caquistes brisées ➤ clic.plq.org/promessesbrisees

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, M. Jonatan Julien, manque de transparence dans le dossier des trop-perçus d’Hydro-Québec. Le député de Laval-des-Rapides et porte-parole libéral en matière d’énergie et de ressources naturelles, M. Saul Polo, profitera des consultations particulières et des auditions publiques sur le projet de loi n° 34, Loi visant à simplifier le processus d’établissement des tarifs de distribution d’électricité, qui se tiendront cette semaine à la Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles, pour le talonner afin qu’il donne l’heure juste aux Québécois.

M. Polo déplore que le ministre Julien tente de faire croire aux Québécois que son projet de loi aura un effet bénéfique sur les tarifs d’hydroélectricité. Si le projet avait été appliqué au cours des 4 dernières années, la hausse tarifaire aurait été de 5,2 % plutôt que 2,6 %. Les Québécois auraient donc payé plus cher avec la formule de M. Julien.

Le député de Laval-des-Rapides n’est pas seul à soulever des questions quant à ce projet de loi. Plusieurs experts se questionnent sur les effets réels qui en découleront.

Le discours actuel du gouvernement de François Legault tranche avec celui qu’il tenait alors qu’il était dans l’opposition. Le chef de la CAQ promettait de rembourser les trop-perçus en retournant un chèque aux Québécois. La députée de Saint-Hyacinthe, Mme Chantal Soucy, avait même lancé une pétition pour réclamer ce remboursement. 

Si le gouvernement avait vraiment voulu remettre l’argent dans le portefeuille des citoyens, il leur aurait déjà envoyé un chèque, comme promis. La vérité c’est que le projet de loi du ministre Julien ne fera pas en sorte que l’argent des trop-perçus soit retourné aux Québécois, c’est une illusion. Il veut cocher une promesse électorale sans, pour autant, que les citoyens soient gagnants.

– Saul Polo, député de Laval-des-Rapides et porte-parole libéral en matière d’énergie et de ressources naturelles