Retour aux engagements
Éducation

Plus d’argent dans les poches de nos aînés

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Inscrivez-vous à l’infolettre si vous soutenez cet engagement

 

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Inscrivez-vous à l’infolettre si vous soutenez cet engagement

J14 – Le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, veut que les aînés du Québec puissent continuer à être actifs au sein de leur communauté. Pour ce faire, il s’engage à mieux les soutenir financièrement en posant cinq gestes concrets qui augmenteront le revenu disponible des aînés, qu’ils choisissent de rester sur le marché du travail ou de demeurer à la maison.

Dans un deuxième mandat, le gouvernement du PLQ agira pour :

Rendre plus attrayante la participation des aînés au marché du travail:

  • Une personne retraitée pourra bénéficier davantage de son revenu d’emploi en suspendant sa rente ou en la reportant jusqu’à 75 ans. Cette flexibilité permettra également de bonifier sa rente de plus de 8,4 % par année. Ainsi, une personne dont le montant mensuel de sa rente débutant à 65 ans est de 1 000 $, toucherait plutôt 1 420 $ à partir de 70 ans et 1 840 $ à partir de 75 ans.
  • Les travailleurs d’expérience qui souhaitent demeurer à l’emploi auront droit à une bonification de 1 000 $ du crédit d’impôt déjà en place, qui passera ainsi à 12 000$, portant la valeur de ce crédit d’impôt à 1 800 $ et redonnant à nos aînés de 65 ans et plus 150 $ de plus par année.

Augmenter le revenu disponible des aînés:

  • À partir de 70 ans, la valeur du crédit d’impôt, en raison de l’âge, sera bonifiée d’un maximum de 200 $, atteignant ainsi un maximum de 670 $, afin de faire face aux coûts croissants de la vie.
  • Les aînés et les familles à faible revenu, gagnant moins de 17 000 $ et consacrant au moins 30 % de leurs revenus au logement, bénéficieront d’une augmentation du montant maximal du programme Allocation-logement de 150 $ par année, le faisant passer à un maximum de 1 110 $ par année, somme qui sera indexée annuellement.
  • Les aînés de 70 ans et plus ayant un revenu de 57 000 $ et moins pourront rester plus longtemps dans le confort de leur domicile, grâce à une augmentation de 1 000 $ par année du plafond du crédit d’impôt pour maintien à domicile. Nous demanderons aussi aux résidences pour personnes âgées d’identifier et de détailler les services qu’elles offrent pour que ceux-ci soient éligibles au crédit d’impôt, ce qui simplifiera l’application de ce crédit et le rendra accessible à un plus grand nombre de personnes.

Concrètement, aujourd’hui les aînés qui ne touchent que leurs revenus de retraite jusqu’à 34 000 $ sont exemptés d’impôt jusqu’à 22 600 $. Avec les mesures que l’on propose, le montant exempté d’impôt atteindra 24 000 $. Ces personnes garderont donc 200 $ de plus dans leurs poches.

Les aînés qui travaillent, eux, sont exemptés d’impôt jusqu’à 30 000 $ actuellement. L’effet cumulé de toutes ces mesures fiscales fera en sorte qu’une personne de 70 ans avec un revenu jusqu’à 34 000 $ verra son exemption d’impôt passer de 30 000 $ à 32 400 $.  Ces personnes conserveront 350 $ de plus dans leurs poches.

Et les aînés qui souhaitent continuer de travailler ou revenir sur le marché du travail pourront suspendre ou reporter leur rente de retraite jusqu’à 75 ans et donc profiter pleinement de leur revenu de travail. En d’autres mots, ils ne paieront plus d’impôt en double.

Ces engagements représentent des investissements additionnels de 153 millions de dollars par année à terme pour mieux soutenir les personnes aînées.

Rappelons également que pour faciliter la vie des aînés, nous nous sommes déjà engagés à faire passer nos investissements annuels en soins à domicile de 150 à 200 millions de dollars afin notamment d’embaucher plus de personnel et offrir plus de soins à domicile. De plus, nous nous sommes engagés à rendre gratuits les soins dentaires de base pour les aînés à bas revenu.

J'appuie cet engagement

J'appuie cet engagement

Faciliter la vie des aînés, c’est améliorer leur sécurité financière et la liberté de faire leurs choix. Avec nos engagements, ceux qui choisiront de demeurer sur le marché du travail feront un choix plus payant pour eux aujourd’hui, mais aussi au moment de leur retraite. Les aînés qui choisiront de demeurer à la maison, dans leur communauté, auront plus de moyens. Les aînés à faible revenu et les aînés de 70 ans et plus bénéficieront d’un soutien financier plus important, ce qui améliorera leur qualité de vie. Nous voulons offrir aux personnes aînées, qui ont façonné le Québec d’aujourd’hui, une société dans laquelle elles peuvent s’épanouir; une société qui leur fait la place qu’elles méritent.

 

Philippe Couillard, premier ministre et chef du Parti libéral du Québec