Retour aux communiqués
Communiqué de presse
11 septembre 2020

Chasse à l’arc au Québec : la sécurité de nos chasseurs avant tout


Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

La députée des Mille-Îles et porte-parole du Parti libéral du Québec en matière de forêts, de faune et de parcs, Mme Francine Charbonneau, salue la décision du gouvernement d’aller de l’avant avec un cours en ligne afin de faciliter l’accessibilité à la population, mais déplore l’abandon du test pratique pour le tir à l’arc avant l’obtention du droit de chasse à l’arc.

Afin d’assurer la sécurité des chasseurs et le respect des animaux, l’opposition officielle demande la réintégration des tests pratiques pour l’usage de l’arc. La situation est très préoccupante puisque ce sont plus de 186 candidats par année qui échouent le test pratique pour le tir à l’arc. Ces personnes pourraient donc obtenir un permis sans les aptitudes pratiques pour utiliser un tel type d’arme.

Cette décision va complètement à l’encontre de toute logique. Depuis plusieurs années, on demande aux chasseurs de respecter les plus grandes normes de sécurité et d’éthique de chasse. Il est très inquiétant de constater que des gens puissent se retrouver avec une arme dans les mains sans tous les outils pour bien la manipuler. Tout ne s’apprend pas sur internet, il ne faut surtout pas prendre à la légère le danger que cette décision peut représenter .

–Mme Francine Charbonneau, députée des Mille-Îles et porte-parole du Parti libéral du Québec en matière de forêts, de faune et de parcs.