Retour aux communiqués
Communiqué de presse
30 octobre 2020

Itinérance : L’opposition officielle présente ses propositions pour endiguer le phénomène


Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

La députée de Bourassa–Sauvé et porte-parole de l’opposition officielle en matière de solidarité sociale et de lutte contre la pauvreté, Mme Paule Robitaille, ainsi que le député de Mont-Royal–Outremont et porte-parole de l’opposition officielle pour la métropole, M. Pierre Arcand, suggèrent aujourd’hui de se donner comme objectif de mettre fin à l’itinérance, plutôt que de la gérer, et de faire de l’accès à un logement stable, salubre et sécuritaire le point de départ, et non l’aboutissement, de la réinsertion sociale des personnes itinérantes.

Pour y parvenir, le PLQ propose d’investir les sommes adéquates pour doter les organismes communautaires et les équipes de professionnels en services sociaux des ressources nécessaires pour relever le défi. Les élus libéraux souhaitent également investir dans la prévention et ainsi éviter que des milliers de ménages à risque basculent vers l’itinérance.

On le constate désormais, la COVID-19 a considérablement réduit la capacité des refuges d’urgence tout en enclenchant une dispersion des personnes itinérantes vers des quartiers souvent dépourvus des ressources pour leur venir en aide. Plus encore, les données indiquent une recrudescence de l’itinérance à Montréal ces dernières années, alors même que le phénomène change de visage.

Le contexte actuel offre à la fois une opportunité et une obligation morale de se donner les moyens de tout faire pour aider ces gens. C’est pourquoi le Parti libéral du Québec estime le moment propice pour rendre publiques ses propositions en la matière pour la métropole.

Le logement d’abord, c’est la clé pour mettre fin à l’itinérance. La signature récente de l’entente sur le logement avec le gouvernement fédéral nous permettra de construire les logements sociaux nécessaires. Aussi, l’apport des travailleurs sociaux sera essentiel au succès de l’approche.

—M. Pierre Arcand, député de Mont-Royal–Outremont et porte-parole de l’opposition officielle pour la métropole.

Mettre fin à l’itinérance sera impossible si l’on n’agit pas en amont pour la prévenir et éviter que les circonstances difficiles de la pandémie ajoutent un énorme contingent au rang de l’itinérance chronique. Nous voulons aussi réitérer la demande de l’opposition pour une aide d’urgence temporaire au profit des ménages qui sont les plus à risque.

—Mme Paule Robitaille, députée de Bourassa–Sauvé et porte-parole de l’opposition officielle en matière de solidarité sociale et de lutte contre la pauvreté.