Retour aux communiqués
Communiqué de presse
06 novembre 2020

La CAQ refuse de donner à l’industrie forestière les outils nécessaires pour participer pleinement à la relance économique


Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

La députée des Mille-Îles et porte-parole de l’opposition officielle en matière de forêts, de faune et de parcs, Mme Francine Charbonneau, déplore le manque de substance et souligne sa déception face à l’annonce gouvernementale d’aujourd’hui concernant la réforme du régime forestier.

Après sept années de fonctionnement de ce régime, le premier ministre Legault avait mis la barre très haute en promettant une grande réforme. Toutefois, depuis des mois, la CAQ pédale à contresens pour baisser les attentes.

L’annonce du jour ne répond pas aux demandes pertinentes du milieu quant à la prévisibilité de la capacité de coupe, la valorisation du bois et la capacité de faire les aménagements pour permettre plus d’agilité sur le terrain.

L’industrie a identifié des faiblesses qu’il faut régler. François Legault a promis de régler les problèmes du régime forestier, mais la réalité c’est qu’il pelte le problème en avant. Pour le milieu, il n’y a pas de gain de prévisibilité, pas de gain d’efficacité ni de gain d’efficience. On annonçait l’éléphant, on obtient la souris !

—Mme Francine Charbonneau, députée des Mille-Îles et porte-parole de l’opposition officielle en matière de forêts, de faune et de parcs.