Projet de 1,1 G$ dans le secteur du lithium et création de 300 emplois - Québec investit 130 M$ dans le projet Whabouchi de Nemaska Lithium
Retour aux communiqués
Annonce gouvernementale
30 mai 2018

Projet de 1,1 G$ dans le secteur du lithium et création de 300 emplois

Projet de 1,1 G$ dans le secteur du lithium et création de 300 emplois - Québec investit 130 M$ dans le projet Whabouchi de Nemaska Lithium

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Inscrivez-vous à l’infolettre pour en apprendre plus sur le plan de l’équipe libérale

Québec investit 130 M$ dans le projet Whabouchi de Nemaska Lithium

QUÉBEC, le 30 mai 2018 – Le gouvernement du Québec investit 80 millions de dollars dans le capital-actions de Nemaska Lithium et Ressources Québec, à même ses fonds propres, souscrit 50 millions de dollars en obligations dans le cadre d’un financement global de 1,1 milliard de dollars pour mettre en service une mine de spodumène (minerai de lithium) à Nemaska, à 300 km au nord de Chibougamau sur le territoire Eeyou-Istchee Baie-James. De plus, une usine de production commerciale d’hydroxyde et de carbonate de lithium sera construite à Shawinigan, en Mauricie.

Il est prévu que la construction et la mise en service seront achevées dans une période de 15 mois pour ce qui est de la mine, et d’approximativement 24 mois pour l’usine commerciale. Quelque 300 emplois directs spécialisés seront créés pour l’exploitation de ces deux sites. Durant la période de construction, près de 1 000 travailleurs seront à l’œuvre. Suivant cet investissement, Ressources Québec, agissant à titre de mandataire du gouvernement, portera sa participation dans le capital de Nemaska Lithium à près de 13 %.

L’investissement se concrétise par une souscription de 80 millions d’actions ordinaires de Nemaska Lithium, d’un montant de 80 millions de dollars, par l’entremise du fonds Capital Mines Hydrocarbures. À cela s’ajoute l’achat d’obligations garanties et remboursables par anticipation, pour une somme de 50 millions de dollars provenant des fonds propres de Ressources Québec, une filiale d’Investissement Québec.

Le minerai de spodumène extrait de la mine Whabouchi sera transformé en sels de lithium à valeur ajoutée (hydroxyde et carbonate de lithium), pour ensuite être vendu principalement à des fabricants de matériaux de cathodes destinés aux batteries rechargeables lithium-ion. L’un de ces fournisseurs est situé dans la région de Montréal, ce qui pourra faire en sorte que toute la chaîne de valeur soit localisée au Québec. Nemaska Lithium aura recours à un procédé électrochimique novateur et breveté qui permettra de produire les sels de lithium par électrolyse membranaire, laquelle génère des produits de haute pureté. De plus, ce procédé électrochimique innovant, qui est plus efficace et plus économique que le procédé de fabrication traditionnel, utilisera l’hydroélectricité du Québec, réduisant ainsi davantage l’empreinte environnementale du produit fini comparativement à ses compétiteurs.

Citations :

Grâce à l’innovation de Nemaska Lithium, ce projet aura un effet structurant important parce qu’il facilitera l’accès aux produits de lithium pour les entreprises manufacturières qui sont spécialisées dans la fabrication de batteries destinées aux véhicules électriques. En développant des technologies liées à l’électrification des transports, l’entreprise rejoint les orientations du Plan d’action en électrification des transports 2015-2020, qui vise notamment à réduire l’empreinte carbone du secteur des transports. Le gouvernement continue d’accélérer son virage majeur visant à soutenir le développement durable de notre économie et la lutte contre les changements climatiques.

– Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

La reprise actuelle laisse présager de belles années pour l’industrie minière québécoise, et il n’y a pas de meilleur moment pour investir dans ce secteur. Le projet de Nemaska Lithium s’inscrit dans la volonté gouvernementale d’assurer la croissance sur le territoire du Plan Nord par le développement de l’industrie minière, comme défini dans le cadre du Plan Nord et dans la Vision stratégique du développement minier au Québec, tout en favorisant l’exploitation et la transformation de nos ressources naturelles.

– Pierre Moreau, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Avec le fonds Capital Mines Hydrocarbures, notre gouvernement réaffirme sa volonté d’encourager l’exploitation des ressources naturelles de manière responsable afin qu’elles puissent profiter à tous les Québécois. Depuis quelques années, la région de la Mauricie s’est engagée dans un mouvement de diversification économique. Conséquemment, ce projet est une excellente nouvelle pour la ville de Shawinigan, puisque la construction de l’usine mènera à la création d’une centaine d’emplois, ici, en Mauricie. Je me réjouis pour les travailleurs et leur famille.

– Julie Boulet, députée de Laviolette, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie

La région du Nord-du-Québec, qui vient au premier rang des investissements pour l’exploration et la mise en valeur des gîtes minéraux, représente le potentiel d’exploration et d’exploitation le plus élevé sur le territoire québécois. La mise en service de la mine Whabouchi entraînera des retombées économiques importantes, puisqu’elle permettra la création de 200 emplois. Et c’est sans compter que ce projet donnera l’occasion à la relève québécoise, dont font partie de nombreux jeunes autochtones, de développer une expertise dans ce secteur clé de l’économie.

– Jean Boucher, député d’Ungava et adjoint parlementaire du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs

Cet investissement s’inscrit parfaitement dans la stratégie de Ressources Québec qui vise à appuyer le développement d’un secteur clé pour l’avenir. Avec Nemaska Lithium, nous soutenons notamment une occasion de croissance pour la filière québécoise des véhicules électriques, une industrie qui engendre des retombées économiques positives et durables pour l’ensemble du Québec.

– Pierre Gabriel Côté, président-directeur général d’Investissement Québec

Faits saillants :

  • Fondée en 2007, Nemaska Lithium est une entreprise en développement dont les activités seront intégrées verticalement, de l’extraction minière de spodumène jusqu’à la commercialisation d’hydroxyde et de carbonate de lithium de haute pureté. Son siège social est situé à Québec, alors que ses activités sont localisées à Shawinigan et à la mine Whabouchi sur le territoire Eeyou-Istchee Baie-James.
  • Le lithium est un métal utilisé principalement dans les batteries, la céramique, le verre et les lubrifiants. Il existe actuellement une très forte demande à l’échelle mondiale, notamment pour les appareils portables et les véhicules électriques.
  • Doté d’une enveloppe de 1 milliard de dollars, le fonds Capital Mines Hydrocarbures permet d’appuyer, sous forme de participation, les entreprises dynamiques exploitant les substances minérales du domaine de l’État. Ainsi, ce sont quelque 500 millions de dollars qui sont réservés pour des prises de participation dans le cadre de projets situés sur le territoire du Plan Nord. Un autre 500 millions de dollars est, quant à lui, consacré à des prises de participation pour des projets situés dans l’ensemble du Québec.
  • Filiale d’Investissement Québec, Ressources Québec est le point d’entrée des entreprises qui souhaitent investir dans les secteurs des mines et des hydrocarbures. Ressources Québec accompagne les entreprises tout au long de la réalisation de leurs projets, de l’exploration à l’exploitation, jusqu’à la transformation des ressources. Elle offre toute la gamme des produits financiers, comme des participations dans le capital-actions des entreprises, des débentures et diverses formes de prêts. Ressources Québec complète le financement privé en favorisant les projets qui ont de bonnes perspectives de rendement et qui sont structurants pour l’économie du Québec.

Vous aimerez lire aussi