Retour aux communiqués
Communiqué de presse
22 mai 2020

L’aide financière doit accompagner l’annonce d’ouverture des camps de jour


Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

La députée de Vaudreuil et porte-parole de l’opposition officielle en matière de sécurité publique, Mme Marie-Claude Nichols, salue l’annonce concernant l’ouverture des camps de jour à compter du 22 juin, mais est préoccupée de l’absence de moyens pour assurer la sécurité des jeunes et des moniteurs. Mme Nichols presse le gouvernement de mettre en place une aide financière pour soutenir l’activité des camps de jour en toute sécurité.

Mme Nichols soutient qu’en raison des nouveaux ratios pour les groupes et des nouvelles mesures sanitaires qui seront imposées aux camps de jour en raison de la COVID-19, il est nécessaire de prévoir un soutien financier urgent aux municipalités et aux organisations qui offrent ces services essentiels aux jeunes et leurs familles pendant la période estivale.

Sans une telle aide financière, l’opposition officielle craint que les organisations ne puissent offrir des services accessibles et sécuritaires aux jeunes. L’accès à des camps de jour à des prix raisonnables est essentiel pour les familles du Québec, surtout en cette période de crise où plusieurs ménages sont confrontés à d’importantes pertes de revenu.

Le gouvernement demande aux camps de jour d’offrir rapidement leurs services sans pour autant leur donner les moyens d’assurer la sécurité des jeunes et des employés. L’absence d’un plan d’aide sérieux, développé avec les intervenants des camps oblige ces derniers à faire face à une situation financière et humaine précaire. Je crains que ce soit les familles et les enfants qui en paient finalement le prix. Le gouvernement doit s’assurer de l’accessibilité des camps à tous les enfants du Québec.

–Mme Marie-Claude Nichols, députée de Vaudreuil et porte-parole libérale en matière de sécurité publique.

Vous aimerez lire aussi