Retour aux communiqués
Communiqué de presse
08 mai 2020

Rendons hommage aux victimes de la COVID-19


Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

Les élus du Parti libéral du Québec (PLQ) souhaitent la mise en berne du drapeau québécois à l’Assemblée nationale chaque vendredi afin d’honorer la mémoire des victimes de la Covid-19. La crise sanitaire actuelle est l’une des pires tragédies qu’ait vécues le Québec.

Nous devons nous souvenir de ces victimes, la plupart des bâtisseurs du Québec, qui se sont retrouvés sans défense devant ce terrible virus. Plusieurs d’entre elles ont vécu leurs dernières heures dans des conditions de vie difficiles.

C’est la moindre des choses que nous leur accordions une petite pensée, soutient M. Arcand. Ces personnes qui nous ont quittés sont plus qu’une statistique énoncée au quotidien pour quantifier les décès. Ce sont des humains qui ont vécu et qui ont contribué à la société, des pères, des mères, des frères, des sœurs.

À l’issue de cette crise, nous aurons également un devoir de mémoire à l’endroit de ces personnes qui sont tombées au combat. Les élus libéraux suggèrent qu’une plaque honorifique puisse leur être dédiée et disposée devant l’Assemblée nationale. Nous devons nous souvenir.

Ce soir, nous invitons l’ensemble de la population à honorer la mémoire des victimes en allumant une chandelle à leur fenêtre à 20 h 30. Les gens sont invités à partager une image de ce moment sur les réseaux sociaux.

Au nom de l’ensemble des élus du Parti libéral du Québec, j’offre mes sincères condoléances à l’ensemble des familles des victimes. Ce sont des moments d’une grande tristesse qui marqueront à tout jamais notre société. Le Québec mène actuellement le plus grand combat de son histoire. Un virus pour lequel nous n’avons pas encore toutes les données a frappé de plein fouet le Québec et l’ensemble de la planète. De tristes innocents y ont perdu la vie. Nous avons le devoir d’honorer leurs mémoires et de nous souvenir.

– Pierre Arcand, chef de l’opposition officielle

Vous aimerez lire aussi