Retour aux communiqués
Annonce gouvernementale
15 novembre 2017

Investissement de 112,84 millions de dollars dans l’infrastructure d’établissements d’enseignement postsecondaire de la région de...


Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, l’honorable Jean-Yves Duclos, au nom du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, l’honorable Navdeep Bains, la ministre de l’Enseignement supérieur et ministre de la Condition féminine, Mme Hélène David, le ministre de la Santé et des Services sociaux, M. Gaétan Barrette et le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sébastien Proulx, ont annoncé aujourd’hui l’octroi d’un important investissement visant à assurer aux jeunes Québécois une éducation postsecondaire de qualité qui leur permettra de réaliser leurs ambitions.

Le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec investiront pour leur part 95,77 millions de dollars dans 13 projets de la région de Québec, qui recevront en tout 112,84 millions de dollars. Les projets sont répartis comme suit : deux projets au Cégep Limoilou, deux au Cégep de Sainte-Foy et neuf à l’Université Laval. Ces fonds permettront aux établissements d’enseignement postsecondaire de dispenser la formation requise pour que leurs étudiants occupent les emplois bien rémunérés actuels et futurs de la classe moyenne.

Les fonds fédéraux sont octroyés par l’entremise du Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires, qui vise à permettre aux campus canadiens d’améliorer et de moderniser leurs installations de recherche et d’en rehausser la viabilité environnementale.

La contribution du gouvernement du Québec s’inscrit quant à elle dans le Plan québécois des infrastructures, qui prévoit des investissements dans tous les secteurs d’activité économique, notamment l’enseignement supérieur.

L’Université Laval utilisera ces fonds, notamment, pour aménager 17 laboratoires d’enseignement et de soutien à la recherche destinés aux départements de biochimie, de microbiologie et de bio-informatique, ainsi que pour créer un centre spécialisé en collecte, en traitement et en valorisation des données massives de l’Université. Ces fonds permettront également au Cégep Limoilou et au Cégep de Sainte-Foy d’effectuer des rénovations afin d’offrir à leurs étudiants l’accès à des installations de formation à la fine pointe de l’industrie.

Au total, 112,84 millions de dollars seront investis dans les projets de ces trois établissements :

  • Le gouvernement du Canada fournira 43,46 millions de dollars;
  • Le gouvernement du Québec fournira 52,31 millions de dollars;
  • Les établissements eux-mêmes et d’autres partenaires fourniront 17,07 millions de dollars.

Au total, près de 1,1 milliard de dollars sera investi dans les universités et collèges du Québec par le gouvernement du Canada, le gouvernement du Québec, les établissements d’enseignement supérieur et des donateurs ou des organismes privés.

Grâce à ces investissements au Québec, les étudiants, les professeurs et les chercheurs auront accès à des installations ultramodernes pour effectuer des travaux de recherche parmi les plus avancés au pays. Ils disposeront de locaux bien adaptés à leurs besoins d’apprentissage continu et de perfectionnement. Ils travailleront en étroite collaboration avec leurs partenaires afin de traduire leurs découvertes en produits et en services concrets. Ce faisant, ils se prépareront à occuper des emplois bien rémunérés à valeur ajoutée et à créer ceux de demain. Leurs travaux et leurs découvertes favoriseront l’émergence de la nouvelle génération d’innovateurs.

Citations :

« Cet investissement historique du gouvernement du Canada est un jalon de plus pour concrétiser la vision du gouvernement qui est de faire du Canada un pôle mondial de l’innovation. Nous voulons faire du pays un chef de file en ce qui a trait à la transformation des idées en solutions, des sciences en technologies, des compétences en emplois pour la classe moyenne, et des jeunes entreprises en succès internationaux. »

–  l’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique

« Cet investissement en recherche et en innovation dans les établissements d’enseignement postsecondaire est une excellente nouvelle pour la région de Québec. Nous pouvons compter sur des établissements de grande qualité qui assurent aux jeunes d’aujourd’hui et de demain, ainsi qu’aux professeurs et chercheurs, l’accès à des installations de formation à la fine pointe de la technologie. »

l’honorable Jean-Yves Duclosministre de la Famille, des Enfants et du Développement social,

Investir temps et argent pour la réussite de nos étudiants, c’est ce que notre gouvernement continuera à faire. Notre volonté est claire : mettre tout en œuvre afin de permettre à nos étudiants et à nos professeurs de réaliser les plus grandes choses. Des sommes importantes comme celles annoncées aujourd’hui sont consacrées pour assurer le développement de nos établissements d’enseignement supérieur, contribuant ainsi à ce que les générations futures disposent d’infrastructures de pointe.

Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur et ministre de la Condition féminine

En renouvelant leurs infrastructures, nous nous assurons que l’Université Laval, le Cégep de Sainte-Foy et le Cégep Limoilou continuent de jouer des rôles de premier plan dans la région et qu’ils demeurent une source de fierté pour toute la collectivité. Les investissements annoncés aujourd’hui feront de ces établissements un lieu de formation et d’apprentissage encore plus stimulant. Il ne fait aucun doute que ces projets permettront de maintenir et d’accroître le rayonnement de la région de la Capitale-Nationale, tout en favorisant le savoir et l’innovation.

Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale‑Nationale, Sébastien Proulx

Au Québec, les possibilités de recherche et d’innovation sont multiples et diversifiées, et nos établissements possèdent des gens talentueux et déterminés à les saisir pleinement. Grâce au soutien financier accordé aujourd’hui à ces trois établissements d’enseignement et à leurs organismes affiliés, notre gouvernement réitère d’ailleurs sa volonté d’être un partenaire attentif aux besoins des milieux universitaire, hospitalier et collégial, tout en poursuivant ses efforts d’investissement en infrastructures de recherche et d’innovation.

– Dominique Anglade, vice‑première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

Le Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec — Université Laval ainsi que le Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec sont deux de nos fleurons en matière de recherche dans le domaine de la santé, et je me réjouis que ces investissements contribuent à les soutenir dans leur mission. En effet, ces deux centres de recherche sont pour notre réseau une source d’innovation et ont un effet positif majeur sur les approches cliniques que nous adoptons, et ce, au bénéfice des patients.

– Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux

« Grâce à ces nombreux investissements exceptionnels du Fonds d’investissement stratégique, nos étudiants, professeurs et chercheurs pourront évoluer dans des installations et des espaces de grande qualité et de haut niveau qui faciliteront la réalisation de leurs travaux de recherche et enrichiront leur formation universitaire. À terme, ces environnements de pointe, conçus pour favoriser l’apprentissage et le perfectionnement, former les générations futures et faire progresser la science pour le bien de la collectivité, contribueront au rayonnement de l’Université Laval, de ses centres de recherche associés et de notre milieu de vie au cœur de la ville de Québec. »

Sophie D’Amours, rectrice de l’Université Laval

« Les sommes reçues du Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires nous ont permis de réaliser des travaux majeurs et, depuis la rentrée, les étudiants du Cégep de Sainte-Foy peuvent bénéficier de nouveaux laboratoires à la fine pointe de la technologie et de palestres sportives performantes et au goût du jour. »

– Carole Lavoiedirectrice générale du Cégep de Sainte-Foy

« Grâce à ces importantes contributions gouvernementales, le Cégep Limoilou pourra à la fois améliorer son bilan énergétique en remplaçant ses refroidisseurs désuets et se positionner comme leader en BIM, une approche émergente et novatrice qui modifie significativement l’organisation du travail et les relations entre tous les acteurs de l’industrie de la construction. »

– Louis Groudirecteur général du Cégep Limoilou

Les faits en bref

  • Le premier ministre du Canada, le très honorable Justin Trudeau, et le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, l’honorable Navdeep Bains, ont annoncé en décembre 2016 que le gouvernement fédéral fournirait plus de 385 millions de dollars pour l’infrastructure de recherche des établissements d’enseignement au Québec.
  • Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et la ministre de l’Enseignement supérieur et ministre de la Condition féminine, Hélène David, ont également annoncé que le gouvernement du Québec investirait plus de 345 millions de dollars dans l’infrastructure de recherche des établissements d’enseignement postsecondaire au Québec.
  • Pour la région de Québec, les établissements d’enseignement postsecondaire recevront un financement fédéral de 43,46 millions de dollars au titre du Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires, ainsi qu’une contribution de 52,31 millions de dollars du gouvernement du Québec par l’entremise du Plan québécois des infrastructures.
  • Les investissements ciblés et à court terme faits dans le cadre du Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires stimuleront l’activité économique au pays et permettront aux universités et aux collèges de former des travailleurs hautement qualifiés, d’être des incubateurs de découvertes, et de collaborer à des projets innovateurs qui aideront les entreprises canadiennes à demeurer concurrentielles et à prendre de l’expansion sur les marchés internationaux.
  • Le Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires appuie les objectifs du gouvernement du Canada dans le dossier des changements climatiques en favorisant des projets d’infrastructure verte et durable.
  • Le Plan pour l’innovation et les compétences du Canada vise à nous assurer que le pays est concurrentiel sur le plan de la recherche, de la commercialisation de nouveaux produits et services, de l’accélération de la croissance commerciale et de la capacité d’aider les entrepreneurs à passer avec brio de la phase du démarrage au succès international.