David Birnbaum
Retour aux communiqués
Communiqué de presse
25 septembre 2019

Le temps presse pour le projet Résilience Montréal

David Birnbaum

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

Kévin est mort, seul, la semaine dernière sur un banc au square Cabot à Montréal. Selon les travailleurs de rue, c’est la 14e victime depuis la fermeture en décembre 2018 du refuge l’Open Door. Pour le député de D’Arcy-Mc-Gee et porte-parole en matière d’Affaires autochtones, M. David Birnbaum, il y a urgence d’agir.

Le député libéral a interpellé, hier, la ministre des Affaires autochtones, Mme Sylvie D’Amours, sur cette détresse vécue par la population inuite dans le secteur du square Cabot. En juillet dernier, M. Birnbaum a même sollicité une rencontre avec Mme D’Amours afin de lui parler du projet Résilience Montréal.

Ce projet propose un partenariat entre la Maison Benoit Labre, le Foyer pour femmes autochtones de Montréal ainsi que la communauté Nazareth afin d’offrir une clinique de jour ouverte sept jours sur sept. Celle-ci pourrait d’ailleurs être établie dans l’ancien local de l’organisme Open Door, dans l’église St-Stephen.

Le projet Résilience Montréal, permettrait de sauver des vies. Un budget de 1 million $ est nécessaire pour que le projet voit le jour. La Ville de Montréal a déjà annoncé un soutien de 600 000 $.

C’est la troisième fois que j’interpelle la ministre afin qu’elle saisisse l’urgence d’agir. La première fois c’était en mai dernier. La ministre m’a alors répondu qu’elle allait demander à sa sous-ministre de s’informer du dossier. Et maintenant, après 14 morts, est-ce que la ministre est maintenant au courant du dossier? Le temps presse, l’hiver s’en vient. L’Open Door accueillait 150 personnes vulnérables chaque semaine. Ces gens se retrouvent aujourd’hui sans refuge.

– David Birnbaum, député de D’Arcy-McGee et porte-parole libéral en matière d’affaires