Jeux de la francophonie
Retour aux communiqués
Communiqué de presse
28 février 2019

Québec doit aider Sherbrooke à tenir les Jeux de la Francophonie

Jeux de la francophonie

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre si vous soutenez l’équipe libérale

Québec, le 28 février 2019. – Au début du mois de février, la députée de Bourassa-Sauvé et porte-parole de l’opposition officielle en matière de relations internationales et de francophonie, Mme Paule Robitaille, invitait le gouvernement du Québec à faire preuve de leadership et à intervenir pour sauver les Jeux de la Francophonie.

Demain, 1er mars, le Comité organisateur des Jeux de la Francophonie ouvrira les mises en candidatures pour ces jeux qui se tiendront en 2021. La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Mme Nadine Girault, pourra ainsi demander le cahier de charge pour la Ville de Sherbrooke qui a manifesté son intérêt à recevoir ces jeux et présenter formellement sa candidature si telle est la réelle intention du gouvernement.

Après avoir annoncé un financement insuffisant pour la tenue de ces jeux, Mme Nadine Girault, avait promis de discuter avec son homologue fédérale. A-t-elle réussi à s’entendre avec Ottawa pour assurer un partage adéquat des coûts?

Le premier ministre parle de la fierté d’être Québécois. Tenir les Jeux de la Francophonie est l’occasion pour le Québec de se positionner en leader incontesté au sein de la francophonie et travailler avec Ottawa pour sauver ces jeux. François Legault se dit être un deal maker, qu’il nous le prouve en négociant une entente équitable avec Ottawa afin de permettre à Sherbrooke de tenir ses jeux.

– Paule Robitaille, députée de Bourassa-Sauvé et porte-parole de l’opposition officielle en matière de relations internationales et de francophonie