Retour aux communiqués
Communiqué de presse
25 avril 2018

Un code d’éthique et des mécanismes formels de dénonciation afin d’éviter qu’une telle situation se reproduise


Montréal, le 25 avril 2018. – Faisant suite à la diffusion d’allégations révélées sur les ondes du 98,5 FM le 17 avril dernier concernant un incident relatif à l’envoi d’une photo à caractère pornographique par le député d’Argenteuil, M. Yves Saint-Denis, des questions ont été soulevées relativement à une possible dénonciation qui aurait pu être faite par une employée auprès d’une personne en autorité au Parti libéral du Québec (PLQ) avant les élections générales de 2014.

À la lumière de ces informations, et à la suite de la demande du chef du PLQ, M. Philippe Couillard, la présidente de la Commission juridique du PLQ, Me Émilie Nadeau, a été mandatée par le directeur général du PLQ, M. Sylvain Langis, afin de procéder à des vérifications internes sur les faits allégués.

Le PLQ n’a aucune raison de remettre en question la crédibilité de l’employée lorsqu’elle affirme avoir fait part de l’incident à une personne en autorité au PLQ, mais puisqu’aucun mécanisme formel de dénonciation n’était encore en place au moment des faits allégués, il est impossible à ce jour de déterminer avec certitude ce qui s’est passé entre l’employée et la personne en autorité au PLQ. Les versions des personnes impliquées demeurent contradictoires et aucun élément de corroboration n’a pu être identifié.

Vu le cadre informel de la discussion décrite par l’employée, il apparait possible, même si ceci demeure au stade de l’hypothèse, qu’il y ait eu une mauvaise compréhension entre les deux personnes sur les suites à donner à la dénonciation dont la nature était informelle, menant ainsi possiblement à l’absence de suivi formel.

Des mesures déjà mises en place pour éviter qu’une telle situation se reproduise

Depuis l’été 2014, le PLQ a mis en place un code d’éthique et des mécanismes formels de dénonciation pour toute personne victime ou témoin d’un acte ou de paroles qui vont à l’encontre du Code d’éthique et de déontologie du PLQ. Ces mécanismes permettent d’éviter qu’une telle situation se produise à nouveau. Toute personne désirant formuler une plainte peut le faire par téléphone au 1 866 477-8391 ou par courriel à [email protected]. Dans tous les cas, les dénonciations ou demandes d’information sont traitées de manière strictement confidentielle et, au besoin, des mesures d’accompagnement des victimes sont mises en place.