Lutte contre les changements climatiques : Legault déconnecté
Retour aux communiqués
Communiqué de presse
17 septembre 2019

Lutte contre les changements climatiques : Legault déconnecté

Lutte contre les changements climatiques : Legault déconnecté

Merci pour votre intérêt envers le Parti libéral du Québec.

Restez informé(e) en temps réel et échangez avec nous sur les médias sociaux :
Twitter : @LiberalQuebec
Facebook: fb.com/LiberalQuebec

N. B. Veuillez noter que vous pouvez annuler votre abonnement à notre infolettre en tout temps en cliquant sur le lien situé au bas de chaque message.

Abonnez-vous à l’infolettre pour rester informé

Le gouvernement de la CAQ a rejeté la motion déposée à l’Assemblée nationale par la députée de Maurice-Richard et porte-parole libérale en matière d’environnement, de lutte contre les changements climatiques et d’agriculture, Mme Marie Montpetit, invitant M. Legault à se rendre à se rendre à la Climate Week organisée par la Ville de New York et l’Organisation des Nations Unies, à réaffirmer la nécessité de lutter contre les changements climatiques, à reconnaitre que le réchauffement climatique représente l’une des principales menaces pour l’économie du Québec et à réaffirmer l’importance de la diplomatie climatique et la volonté du Québec de s’imposer en leader mondial dans la lutte aux changements climatiques.

Après avoir refusé de participer à la COP 24 en Pologne, où d’ailleurs la jeune militante écologiste Greta Thunberg s’était fait remarquer grâce au discours qu’elle a livrée, François Legault ajoute un nouveau refus aujourd’hui à cette liste en refusant de participer à la Climate Week. Rappelons que les prédécesseurs de M. Legault étaient présents à cette rencontre internationale qui regroupe des membres de gouvernement, des entreprises et de la société civile.

En refusant de participer aux grands rendez-vous internationaux, François Legault démontre son manque de leadership et de vision en matière de lutte aux changements climatiques alors que le Québec aurait tout à gagner à maintenir sa position de leader à l’international. Des mois de pression populaire ont été nécessaires pour qu’il réalise qu’il était temps de parler d’environnement. Son intervention s’est limitée à un caucus de son parti sur le thème en mai dernier. C’était tout simplement pour acheter du temps et calmer le jeu puisque depuis c’est silence radio en matière d’environnement. M. Legault ne sera pas à la Climate Week. Sera-t-il à la marche pour le climat le 27 septembre? J’ai bien hâte de voir. Il aime se décrire comme un homme d’action, c’est le temps de le prouver.

– Marie Montpetit, députée de Maurice-Richard et porte-parole libérale en matière d’environnement, de lutte contre les changements climatiques et d’agriculture
M.sc. Environnement