Retour aux communiqués
Communiqué de presse
27 octobre 2016

« Je veux accompagner nos PME dans leurs initiatives et les aider à se démarquer en misant davantage sur les mesures économiques mises en place par...


Victoriaville, le 27 octobre 2016. – Le candidat libéral à l’élection partielle dans Arthabaska, Luc Dastous, accompagné du chef du Parti libéral du Québec et premier ministre, Philippe Couillard, a rencontré aujourd’hui les travailleurs et les dirigeants d’Armatures Bois-Franc, une entreprise spécialisée dans la fabrication et l’installation d’acier d’armature au Canada qui emploie près de 700 travailleurs à Victoriaville.

Notre vision économique s’articule autour de trois piliers : soutenir l’innovation dans le secteur manufacturier, développer l’entrepreneuriat et favoriser l’exportation. Le Centre-du-Québec et la circonscription d’Arthabaska sont des régions dynamiques avec une fibre entrepreneuriale importante. Il est primordial de soutenir les entreprises dans leurs projets, et Luc comprend très bien cette réalité. Il a d’ailleurs occupé les fonctions de directeur général du Carrefour jeunesse-emploi d’Arthabaska pendant près de 15 ans. Il a été et est toujours à l’écoute tant des entrepreneurs que des travailleurs d’ici, ce qui en fait le meilleur candidat pour développer l’économie de la région.

– Philippe Couillard

Selon Luc Dastous, améliorer la qualité de vie des gens d’Arthabaska passe notamment par la création d’emplois de qualité dans toute la région. Le plan global du gouvernement libéral pour les PME vise à appuyer les entreprises performantes de tous les secteurs de l’économie.

À l’ère de la mondialisation, je veux accompagner nos PME afin qu’elles se démarquent davantage. Il existe une multitude de mesures économiques mises en place par le gouvernement libéral, et je veux être celui qui vous épaulera et qui vous accompagnera dans ces démarches auprès de l’équipe gouvernementale. Si nous faisons en sorte que notre région prospère, ce sont les familles d’ici qui bénéficieront directement des retombées socioéconomiques.

– Luc Dastous

Ensemble, nous avons remis de l’ordre dans nos finances publiques, ce qui nous a permis de dégager une marge de manœuvre pour investir davantage dans nos priorités que sont la santé et l’éducation, ainsi que dans l’économie et le développement de toutes les régions.