Retour aux communiqués
Communiqué de presse
12 février 2021

Autre démonstration des retards du ministre Dubé dans sa gestion de la pandémie


Dans le cadre des travaux à l’Assemblée nationale, grâce aux outils supplémentaires à notre disposition, l’opposition officielle a demandé la tenue d’une interpellation afin de questionner le ministre de la Santé, monsieur Christian Dubé, sur sa gestion de la pandémie. Ne se limitant pas à questionner les actions du passé, l’interpellation vise aussi à connaître celles qui sont prévues et priorisées par le gouvernement pour la suite des choses, alors qu’une vague de variants menace le Québec. Il importait de connaître, dès maintenant, le plan du ministre pour éviter qu’une troisième vague ne vienne sabrer les efforts des Québécoises et des Québécois. Nous avons donc interrogé le ministre au sujet du contrôle du virus et de la prévention, notamment en ce qui a trait au dépistage, à la vaccination et aux variants.

Malheureusement, force est de constater qu’encore une fois, le gouvernement est en retard et qu’il n’a pas tout mis en œuvre. D’autres juridictions, notamment d’autres provinces canadiennes, ont mis en place des mesures plus rapidement et plus efficacement que le Québec pour affronter le virus.

Depuis plusieurs mois, l’opposition officielle questionne le ministre Dubé par le biais, notamment de la période des questions, de l’étude des crédits et de points de presse. À chaque fois, il est difficile d’avoir des réponses claires, sans contradictions. Cette situation est inacceptable puisque ces exercices sont sérieux et méritent que le ministre y accorde la rigueur nécessaire.

Hier, la députée de Maurice-Richard et porte-parole en matière de Santé pour l’opposition officielle, Marie Montpetit, a publié une vidéo sur ses médias sociaux. Dans celle-ci, elle expliquait largement les thèmes qu’elle prévoyait aborder aujourd’hui afin de s’assurer que le ministre soit prêt à répondre à ses questions. Finalement, à la lueur de la conclusion de l’interpellation, force est de constater qu’encore une fois, la transparence, la cohérence et la diffusion de l’information brillaient par leur absence.

J’ai attentivement écouté les réponses du ministre aujourd’hui. Je l’ai questionné sur sa gestion de la crise découlant de la pandémie et, la plupart du temps, je l’ai entendu jeter le blâme sur le précédent gouvernement. Pourtant, comme vous, j’ai entendu le premier ministre dire qu’il serait imputable, tout comme ses ministres, de cette gestion de crise. Je rappelle que nous avons dépassé le triste seuil des 10 000 décès au Québec et que cela équivaut à 50 % des décès du Canada. Ce triste bilan est celui du gouvernement caquiste. C’est inquiétant de constater qu’avec l’arrivée des variants, le ministre Christian Dubé ne semble pas être en contrôle de la situation ni avoir pris les moyens pour prévenir leur propagation. Il est préoccupant de constater qu’encore une fois, la CAQ est un coup en retard.

– Marie Montpetit, députée de Maurice-Richard et porte-parole de l’opposition officielle en matière de Santé et Services sociaux

Vous aimerez lire aussi